Like a stone




Ce blog commence à me faire peur. J'ai écrit plus d'articles personnels en un mois ici qu'en plus d'un an sur skyrock. Il faut que j'arrête, et c'est décidé, j'arrête. Chacun fait ce qu'il veut, mais je trouve qu'étaler des choses trop intimes sur un blog, c'est beaucoup trop risqué. On ne sait pas qui nous lit. Je ne sais pas qui lira ces mots. Peut-être des personnes qui me connaissent irl ( je suis presque sure qu'il y en a, malgré ce que j'ai mis en oeuvre pour garder mon anonymat ), ou peut-être des personnes dont je ne connais rien. Cette deuxième possibilité n'est pas plus rassurante, d'une certaine façon. J'ai un épisode des Frères Scott qui me revient en tête ( oui je sais, il faut que j'arrête mes références aux Frères Scott, je le ferais, promis ), où Peyton est kidnappée/séquestrée chez elle par un malade qui la lisait sur Internet. Pour ceux qui ne connaissent pas, en gros la fille a un blog où elle se filme grâce à sa webcam et où elle se confie sur sa vie, très intimement. Un malade qui la lit se fait passer pour quelqu'un de sa famille dont elle parle sur son blog et qu'elle recherche et se pointe chez elle. Ce moment dans la série était grave flippant. Je sais que c'est un extrême, je pense pas que y'en a un de vous qui va se pointer devant ma porte un jour, mais voilà l'idée quoi. Il faut garder ses distances. Et puis j'aime pas qu'on connaisse mes faiblesses. J'aime bien vider mon sac mais j'aime pas "l'après", je suis plutôt lunatique, donc je passe direct à autre chose et j'essaye de tourner la page. Donc c'est ainsi que je clorai le chapitre "Tinhy et ses frasques familiales".

* * *

Je passe des nuits affreuses. J'ai bien essayé de reprendre le rythme "lycée", debout aux aurores", mais j'ai du mal. J'essaye de me coucher "tôt" ( vers 23h ), mais, même en étant fatiguée, je peine à m'endormir. Mais bon, c'est pas un scoop, j'ai toujours eu un mal fou à m'endormir. En temps normal, si je suis fatiguée, je dois mettre un peu plus d'une heure. Si je ne suis pas spécialement fatiguée, je mets un peu plus d'une heure et demie, et si je suis stressée ou que j'ai l'esprit occupé, je peux mettre plus de deux heures. Mais après ça varie plus ou moins. J'ai tout essayé. Au début, j'écoutais de la musique avec mon Mp3, et je m'endormais avec ( à l'époque des MP3 à piles, j'utilisais une pile par jours, ça revenait cher ). Mais au final, je pense que ça ne m'aidait pas vraiment. Si je mettais une chanson "calme" en boucle, ça me déprimait, et si j'en mettais une normale, ça me donnait la pêche, au contraire. J'ai aussi essayé de lire, mais j'ai pas toujours le courage, il est vrai que ça aide pas mal, ça me fatigue, mais on en revient au cas de figure plus haut, donc encore une heure après pour m'endormir. Alors ça vaut pas trop le coup. La télé c'est noway aussi parce que, de toute façon, il n'y a jamais rien, et quand c'est le cas, je n'aime pas regarder parce que je n'aime pas ne pas regarder un programme en entier. Donc, au final, je m’endors plus tard. 
Je pense que c'est de famille, ma mère a aussi de terribles insomnies, obligée de se blinder de somnifères et encore. Je me réveille aussi approximativement 5404 fois par nuits ( j'abuse à peine, mais pour de vrai, on va dire au moins 3 fois chaque nuit, mais beaucoup plus quand il y a cours le lendemain -peur d'arriver en retard- ). 
Alors, j'ai souvent une forte envie de casser la gueule de toutes les personnes qui s'endorment en 5minutes, qui arrivent à faire des siestes en plein milieu d'une journée ( chose complètement IMPOSSIBLE pour moi, ça m'est arrivée 2 fois, une quand je m'étais fait opérée des dents de sagesse à cause des médicaments, et une autre fois, en sortant de l'hôpital, toujours grâce aux médocs ), et ceux qui s'endorment n'importe où. Expliquez-moi comment il est possible de réussir à s'endormir dehors, dans une salle d'attente, dans un train ou dans un bus. Si vous vous sentez concernés, sachez, qu'à mes yeux, vous n'êtes pas nets du tout du tout ( et que je vous déteste vous aussi ).
Je sens que ma nuit pré-rentrée de lundi-mardi va être rock'n'roll, je vais regarder toutes les heures défiler, et j'aurais une tête fraîche le lendemain matin qui n'effrayera sûrement pas mes nouveaux camarades ( au moins, si on me fuit comme la peste, j'aurais une circonstance atténuante pour me réconforter ). 


8 commentaires

  1. Enfin je trouve quelqu'un qui me ressemble : je ne peux pas m'endormir autre part que dans mon lit, et j'ai le sommeil très léger. Je sens que ma rentrée de mardi va être sympathique.

    RépondreSupprimer
  2. j'avoue que le psycho dereck m'a fait fliper aussi....

    RépondreSupprimer
  3. Perso, j'hésite à trop me livrer sur mon blog. Déjà parce que j'aime pas étaler ma vie personnelle, ensuite parce que comme tu dis on sait jamais qui peut tomber dessus. je pense qu'il faut faire gaffe un minimum. Mon copain avait trouvé mon blog via Facebook (j'avais une "copine" de blog dans mes amies, et son profit ouvert. Et forcément son blog mentionné). Bref.
    J'avais oublié l'épisode de Peyton, surtout que si je me souviens bien il se fait passer pour son frère au début !

    Haaa j'ai regardé la bande annonce de Hell, c'était franchement nullissime, berrrk. Sans exagérer en plus. Je pleure aussi devant Toy Story rassure toi ;)
    Et OUI, les livres sont bien meilleurs que les films, pas de doutes.

    RépondreSupprimer
  4. On n'écrit pas un blog sur internet si on a peur d'être lue ^^. Il fût un temps où j'étais pas mal parano à propos de mon blog, je flippais en me rendant compte du nombre de lecteurs de ma ville qui me lisaient... Et puis finalement, je ne pense pas qu'on me lise dans mon entourage. Mon copain, mes amis proches sont, bien sûr, au courant de l'existence de mon blog et en connaissent même l'adresse, mais il ne sont pas vraiment intéressés par ce que je peux bien y écrire au sens où ils préfèrent me connaître à leur façon. Je n'aimerai pas non plus m'immiscer dans leur bulle s'ils tenaient également un blog. Et pour ce qui est des gens que je ne connais que superficiellement, je doute qu'ils puissent trouver quoique ce soit d'intéressant sur mon blog. J'y mets bien sûr mes petites histoires de coeur etc... mais rien de vraiment vraiment personnel. J'en suis donc finalement venue à me foutre totalement de qui pourrait bien me lire de mon entourage.

    C'est quand même ton blog, ta petite bulle à toi. Je ne pense pas que tu devrais te priver de te confier parfois quand l'envie te prend. Des problèmes amoureux, familiaux ou amicaux, tout le monde en a. Et puis ce n'est pas comme si tu donnais des informations capitales à ton sujet, ton identité reste bien gardée.

    PS : Hihi je fais partie de ces gens qui arrivent à faire des siestes en m'endormant en 5 minutes x)

    RépondreSupprimer
  5. @Caro : Je compatis. Bon courage :)

    RépondreSupprimer
  6. Perso je raconte ma vie plus en commentaire qu'en article sur mon blog mais je vois tout à fait de quel épisode tu parles et c'est flipant !


    Ensuite moi aussi je ne m'endors pas facilement, même si je peux faire des "siestes" de 15-20min quand je suis punie dans ma chambre (oui à 17 ans ma mère me punit encore). Mais la nuit, j'ai beau me tourner, et me retourner, il n'y a que le dessin ou l'écriture qui me permettent de m'endormir.. (Mais bien sûr il faut que je termine le dit dessin ou le dit texte pour dormir ce qui fait que je suis rarement couchée avant 2/3h du matin.

    RépondreSupprimer
  7. Haha moi je fais partie des gens qui ne dorment pas la nuit mais qui réussissent à s'endormir en cours (même à un cours passionnant !!) ou devant un film trop bien (je sais pas comment je fais). Mais j'aimerais aussi réussir à doser mon sommeil pour ne pas m'endormir quand je veux pas m'endormir.

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥