It's alright to feel scared



Ma famille m'énerve, ils m'énervent tous. Il ne reste plus que ma mère et moi, de toute façon. Voire juste moi. J'ai l'impression que ma mère s'en fout, elle se plaint que plus personne n'appelle et que c'est toujours elle qui est obligée de prendre des nouvelles. Quand c'est le cas, ça tombe toujours au "mauvaise moment", donc elle a décidé qu'elle n'appellerait plus. L'autre jour, elle m'a dit, je cite : "Ils m'oublient, ils ne prennent plus de mes nouvelles", et moi, je suis censée dire quoi alors ?! Elle est égoïste, elle ne pense qu'à elle, qu'à ses intérêts. Ils ne m'appellent pas non plus, ils ne m'appellent jamais et je ne suis pas là à me plaindre, même si ça me dérange. Elle a aussi décidé de ne plus inviter personne, pour les mêmes raisons, donc, moi non plus, je suis contrainte à ne voir personne. Personne ne m'appelle, je ne vois personne. Je me retrouve toute seule, toute la journée, comme une conne, à attendre que la nuit arrive pour pouvoir dormir et recommencer une nouvelle journée. Ma mère ne le voit pas, tout ça.

Elle fuit la maison pour aller chez la vieille dame ( cf un article avant ) et au lieu de régler nos problèmes, elle préfère régler les problèmes des autres. Normal. J'en ai marre qu'elle ne me consulte jamais, je suis mise à l'écart. On ne me demande jamais mon avis, ils agissent sans se préoccuper de ce que je peux ressentir alors, qu'en fin de compte, j'en paye aussi les frais.
Je repense à ma soeur et mon frères ( plus grands, ne vivent pas chez moi ) qui me répétaient sans cesse, il y a quelques années, que je pouvais toujours compter sur eux et que je pouvais tout leur dire. Ca me fait bien rire parce qu'il faudrait peut-être que j'ai l'occasion de leur adresser la parole pour ça. Au fur et à mesure des années, un grand fossé s'est creusé entre eux et moi, j'en suis venue à ne plus réussir à leur parler comme avant, je n'arrive plus à retirer cette distance entre nous. Pendant les réunions de famille, je n'en place pas une, je les regarde, je les écoute, mais je ne parle pas. Et ça ne les perturbe pas, je suis devenue transparente. 

Je pense que si j'ai tant besoin d'écrire sur ce blog, c'est parce que je n'ai personne à qui raconter tout ça, je n'ai personne qui puisse m'écouter et me comprendre. C'est pas ma famille qui va se préoccuper de tout ce qu'il se passe dans mon lycée, de mes cours, de ce que j'aime, de ma personnalité et autre. Ce n'est peut-être pas vous non plus et je parle peut-être dans le vide, mais ça me fait du bien quand même. 

5 commentaires

  1. Il n'y a pas forcément besoin d'être lu pour aller mieux. Rien que de poser des mots sur ce que l'on ressent parfois suffit.
    Je faisais une petite pause dans une après midi devoirs. Bisous à la prochaine
    (l-eauceane)

    RépondreSupprimer
  2. Bah merde alors, je t'avais envoyé un message de 'soutien' ici et ça n'a pas envoyé comme convenu !
    Arrrf x)

    (strawberryav.)

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr, moi je vois 19:03 et ton texte a été posté 20:33 sans doute à une autre date... le 26 octobre... et maintenant, cela va comment ?

    RépondreSupprimer
  4. @ Greziljono2012 : Je te réponds ici, vu que tu n'as pas d'articles sur ton blog ! Oui l'article date du 26 octobre. En ce moment, ça va bien, je crois, ça va mieux du moins, merci.
    Et toi ?

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥