Did you ever feel the pain ? *

Ca m'énerve de ne pas savoir ce que je ferais l'an prochain. Ca me rend dingue de devoir prendre des décisions. Surtout une décision d'une telle ampleur ( de mon point de vue, tout du moins ). Je suis tout bonnement incapable de faire des choix, même pour des choses hyper idiotes genre choisir le sujet 1 ou le sujet 2. Je peux mettre trois quarts d'heure à choisir un sujet pendant un contrôle. J'ai toujours peur de regretter en cours de route, ou de voir que je pensais pouvoir gérer ce sujet alors, qu'en fin de compte, ça n'est pas le cas. C'est un parfait élément de comparaison parce que c'est exactement la même chose pour mes études. 
J'ai peur de m'embarquer dans un truc et de voir que je n'ai pas le niveau, ou de voir que ça me plait pas. J'ai peur de regretter de ne pas être allée dans tel truc et d'avoir l'impression d'avoir gâcher ma vie ( j'abuse à peine ). Mais en gros, c'est ça. Du coup, j'ai envie que quelqu'un me dise quoi faire. Je sais, on dirait une grosse gamine, mais c'est peut-être parce que je ne suis pas encore prête à être une adulte. En fait, j'aime bien quand on me guide, quand on me donne son point de vue. D'ailleurs, je n'aime pas quand on ne pense pas de la même manière que moi. Quand ça arrive -ce qui est souvent le cas-, armée de ma force de persuasion sans limites ( je rigole ), je me démène pour convaincre l'autre d'adhérer à mon point de vue. Dans le cas contraire, être naïve et crédule que je suis, je me laisse embobiner. Mais dans ce cas précis, je suis plutôt perdue, donc j'aimerais bien qu'on prenne clairement les décisions pour moi, pas vraiment qu'on choisisse pour moi, mais qu'on me conseille, et qu'on me conseille vraiment, pas qu'on me dise "après c'est à toi de voir". Non, je veux qu'on me dise clairement les choses. Si je fais un choix qui ne "plait pas", si je n'y arrive pas ou que ça ne me plait pas, tout le monde me dira "J'tavais prévenue, t'as pas voulu m'écouter" ( je déteste cette phrase, je le hais ..mais j'adore la dire aux autres ). Après je me sentirais à la fois énervée contre moi-même pour ne pas avoir écouté les autres et à la fois de ne pas savoir ce que je veux, d'être bonne à rien et tout le train-train qui me donnera une raison de plus de m'apitoyer sur mon sort. Tandis que, si j'avais choisis de faire ce qu'on m'avait conseillé, je me sentirais moins coupable d'échouer puisqu'en quelques sortes, les autres se seraient trompés aussi. 
Je me rends compte que mes dernières phrases n'ont aucuns sens, je prends mon orientation comme une histoire publique. Ca ne concerne que moi, c'est à moi de décider de ma vie, pas aux autres. C'est dans ces cas-là que je me rends compte que je ne suis pas aussi mature que je le pense. 
J'essaye de me persuader que, de toute façon, j'ai le droit de me tromper. Que ce n'est pas un drame et que je ne serait sûrement pas la seule. C'est un peu le but de la vie de faire des erreurs, c'est comme ça qu'on apprend les choses. 
Je crois que j'ai une peur immense de passer à côté de pleins de choses, j'ai peur des regrets, j'ai peur de me retrouver sur mon lit de mort et de me dire que ma vie aurait été cent fois mieux si j'avais fait ceci plutôt que cela. J'en reviens au fait que je pense que n'importe quel choix, aussi ridicule qu'il soit, peut avoir une énorme influence sur notre vie. Ca peut bousculer un milliard de choses ! En faisant tel truc, je pourrais rencontrer des gens qui bousculaient en bien ma vie, et si je fais un autre truc, je passerais à côté de ces éventuelles personnes et ma vie serait alors totalement différente.
Faut que j'arrête de psychoter, je me torture toute seule...

* Oasis - Live Forever

14 commentaires

  1. Ce qu'il faut surtout que tu te mettes en tête c'est que ce n'est pas maintenant que tu choisis ce qui déterminera toute ta vie. Tout les jours tu fais un pas de plus sur le sentier de ton existence mais à aucun moment tu te retrouves pour décider d'un truc qui conditionnera obligatoirement tout le reste. Si tu choisis quelque chose et qu'au final ça ne te plait pas ce n'est pas grave, tu ne feras pas demi-tour, tu choisiras juste de te ré-orienter vers autres choses. J'ai un ami à qui on a dit qu'il ne sera jamais assez bon pour faire de l'archéologie, chose qu'il voulait faire en 3eme, alors il a fait de la gestion, il a eu son master et puis il s'est rendu compte que sa vie c'était à lui de la gérer comme il l'aimait et ce n'est pas parce qu'il est plus doué en gestion qu'en archéo qu'il doit obligatoirement faire de la gestion. Donc maintenant, il fait de l'archéo, il n'est pas le meilleur, il ne sait pas si ça lui apportera un métier, mais il fait ce qui lui plaît, et s'il se plante ce n'est absolument pas grave. On est pas là pour réussir quoi que ce soit, dans la mesure où personne n'est là au-dessus de nous pour nous juger, il n'y a que nous qui pouvons nous mettre des barrières parce qu'on a la trouille de choisir par nous-même mais on ne peut pas, ne pas réussir sa vie. Tout comme on ne peut pas également "perdre" du temps dans la mesure où le temps n'existe pas, c'est l'être humain qui a inventé le concept de temps, chez nous en Occident on perçoit le temps comme une ligne mais tu prends par exemple au Groenland ou chez les Incas, ils perçoivent le temps de façon cyclique. Enfin je ne dois pas être très clair mais inscrits toi dans tout ce qui t'intéresse, réussi ton bac, et vies sans te soucier du futur, il n'existe pas encore tu n'as donc pas à en avoir peur choupette =)

    RépondreSupprimer
  2. "J'tavais prévenue, t'as pas voulu m'écouter", ca on n'arrete pas de le bassiner. Et pour cause, apres une reorientation post bac, voila que je me suis plantée.

    Pense à toi. Demande des conseils. Vas sur des forum pour en parler avec des étudiants (ils te diront les choses de manieres plus objectives que les abrutis du CIO je pense). L'orientation t'as en partie raison d'en faire une histoire publique comme tu dis. Car c'est ton avenir. Mais saches que ce ne sont pas les études qui te donnent un job et que quelqu'un sans tes études ou ton niveau mais motivé comme jamais peut te piquer une place. en clair les etudes ok mais sans motivation jamais. =)

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que tu te fais beaucoup de mauvais sang pour rien. Déjà analyse les choses que tu aimerais éventuellement faire. Regarde si les activités correspondent à tes goûts à première vue d'oeil. C'est sûr, c'est frustrant de se dire qu'on va peut-être échouer, que tel ou tel truc risque de ne pas nous plaire ect. Mais ce n'est pas en t'apitoyant ainsi que les choses vont avancer. Enfin c'est mon opinion et en plus, je suis encore plus jeune que toi donc je ne sais pas trop, si ça se trouve je serai dans le même cas dans quelques années.

    Amicalement, strawberryav.

    RépondreSupprimer
  4. je comprends tellement bien ce que tu veux dire.
    moi aussi je déteste choisir, genre, même un restaurant. "Choisis où on va" c'est insurmontable pour moi, et pour les études c'est pareil, c'est pour ça que je veux faire une prépa, genre au moins paf c'est simple. Comme de choisir le premier restaurant devant lequel tu passes.
    (Enfin, c'est pas simple à faire une prépa mais c'est le plus simple à choisir.)
    J'espère que tu trouveras cela dit, t'as déjà quelques idées, même vagues ?

    RépondreSupprimer
  5. Mouais, je sais pas si je vais lire toute sa biblio non plus hein. Mais je vais bien commencer par Rien de Grave, vu que c'est celui qui pourrait le plus m'inspirer pour mon propre truc.

    "J'ai peur de m'embarquer dans un truc et de voir que je n'ai pas le niveau" => Impossible, vu que si tu prends un truc sélectif, c'est que ce sera... Sélectif. Les recruteurs t'auront choisi et donc penseront que tu seras capable.

    Fais une prépa, c'est ce qu'il y a de mieux et tu peux toujours bifurquer à la fac si ça ne te plaît pas, grace au système d'équivalence.

    Personne ne te demande de choisir ton métier, on te demande juste de choisir ton domaine et le système que tu préfères entre celui de la fac et de la prépa (continuité du lycée).

    RépondreSupprimer
  6. Je me reconnais tellement dans ton texte, j'ai exactement les mêmes angoisses que toi, j'ai aussi peur de me tromper...
    Courage !

    RépondreSupprimer
  7. @Anonyme : merci, bon courage à toi aussi, en espérant que tu trouves ta voie :)

    RépondreSupprimer
  8. Même si tu te plantes dans tes études, l'important c'est de s'en rendre compte et d'y remédier.
    Fais quelque chose qui te plaît, qui te donne vraiment envie. Ne te poses pas de questions du genre "Oui, mais si je fais ça, est-ce que je vais pas regretter de pas voir pris l'autre voie ?". Et puis, c'est pas ça qui va déterminer le reste de ta vie. Fais toi confiance. Au pire, t'es jeune, t'as pas d'enfants, de mari, de loyer à payer (enfin je crois ...), donc si tu te plantes, tu changes l'année d'après.
    De toute façon l'orientation après le lycée ça pue la merde et on est pas aider en France. (si tu peux éviter la fac ...)

    RépondreSupprimer
  9. Personne ne pourra te dire quoi faire malheureusement. En ce qui me concerne, j'ai mal choisi mon orientation si je puis dire, et j'ai fait un année de fac, mais ça ne m'a pas servi à rien car maintenant je sais à peu près où je veux aller. Si tu dois faire des erreurs, ils faut que tu apprennes de toi-même. Si tu ne fais pas un truc qui te plait, tu vas le regretter dans tous les cas.

    RépondreSupprimer
  10. Tu souhaiterais faire quoi ?

    Ben la fac, c'est un peu la voie de rangement pour ceux qui ne savent pas quoi faire. Attention, je mets pas tout le monde dans le même panier, mais c'est globalement beaucoup de branleurs.
    Il faut être très mature pour aller à la fac, souvent, en sortant du lycée on ne l'est pas, même si on pense l'être. Encore une fois, il existe des exceptions.
    Mais la fac, c'est démerde toi ma grande. En gros, si t'es pas ultra motivée, tu es vite distraite.

    RépondreSupprimer
  11. Et sinon concernant ma soeur, je t'enverrais un message sur skyrock. Ça sera pas à la vue de tout le monde. Enfin, sur mon blog ça me dérange pas, ailleurs un peu ;)

    RépondreSupprimer
  12. Y'a du Mr. Nobody derrière tout sa ;)

    RépondreSupprimer
  13. Ce n'est jamais facile de choisir son orientation. Mais tu n'as que 17 ans, et le choix que tu vas faire ne va pas déterminer de façon inéluctable ton avenir. Tu pourras changer après, si tu te rends compte que tu t'es trompée. Ca arrive à beaucoup tu sais, et ce n'est pas une fatalité. Et puis peut être que dans les mois à venir tu vas avoir une révélation soudaine ! Le plus important je pense, c'est d'essayer progressivement d'éliminer tout ce que tu n'aimerais pas faire, pour ensuite te centrer sur toutes les choses qui te plaisent. Et là tu pourras petit à petit faire le tri et faire émerger des directions. Mais ne te panique pas, ça serait pire que mieux (même si je sais bien qu'au lycée les profs ont tendance à pas mal mettre la pression avec ça).

    Bon courage !

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥