Would you lie with me and just forget the world ?

L'envie de s'auto-fracasser la gueule en voyant qu'il n'était que 9h et que, bien malgré moi, je n'avais plus sommeil. J'ai comaté pendant une grosse demie-heure en pensant à toutes les choses que je devrais probablement faire aujourd'hui, mais que je ne ferais probablement pas. J'ai finalement trouvé un peu de courage sortant de je ne sais où, pour me lever. J'ai avancé péniblement dans le couloir, et pris soudainement conscience, après un bref temps de réflexion, qu'il y avait un truc pas normal dehors, mais soit, j'étais pas d'humeur. J'ouvre le frigo, le referme avec ma brique de jus d'orange à la main, et puis j'ai vu le blanc. 

Oui, il neige enfin ! Certes, c'est un peu tardif -c'est le moins qu'on puisse dire-. J'aurais préféré que ça arrive en décembre parce que, je commence à être lassée du froid, et ce dernier commence à prendre pas mal ses aises. 

Mais bizarrement, j'ai couru à la fenêtre, poussé le rideau, laissant alors apparaître ma gueule pas fraîche aux yeux de tous, et à la vue de ce demi-centimètre de poudre blanche, j'ai souris naïvement. J'ai regardé les flocons tomber, ils ne tombent pas tous du même sens, cela m'a parut étrange à première vue. 

J'ai repensé à la petite C*, quelques années auparavant, qui voyait la neige pour la première fois. Je me souviens qu'elle me tenait la main et que dans l'autre j'avais mis un petit peu de neige qu'elle avait tout de suite mis à la bouche, je me souvenue de sa grimace, apparue presque aussitôt, parce que "c'est froid".
J'ai me suis revue petite, dans un manteau rouge, courant à toute vitesse dehors avec mon bonnet jusqu'aux yeux pour aller rejoindre mes amis. Il y avait aussi mon énorme bonhomme de neige que j'avais regardé fondre jour après jour jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien.
Je me suis souvenue des batailles de neige de mes années collège, où la neige n'en était plus tellement puisqu'à l'époque, ça ne tenait pas. Puis les véritables batailles de neige de mes débuts lycée, où je me suis rendue compte que derrière les adolescents que nous étions, nous n'avions pas perdu notre âme d'enfant. J'ai revu mes mains rouge sang, comme anesthésiées par le froid malgré mes gants, parce que nous n'avions pas su nous arrêter. Les fois où j'ai vraiment cru que mes doigts allaient tomber. Les journées où les bus ne passaient pas et où on rentrait ensemble à pieds. Les chutes mémorables qui, même après tout ce temps, me font toujours autant rire. J'ai repensé aux vacances où j'allais skier, à ma première étoile ou deuxième peut-être, que j'avais fièrement ramenée. Les chocolats chauds que ma mère me préparait dès que je rentrais...

C'est dingue à quel point la neige conserve les souvenirs... 
Il ne neige pas beaucoup chez moi, mais je crois que pour chaque fois où ce fut le cas, j'ai des souvenirs qui me sont restés en mémoire. C'est comme s'ils avaient été gelés à tout jamais dans un coin de ma tête pour que je ne puisse jamais les oublier...

10 commentaires

  1. Aww c'est trop mignon :).
    Moi l'unique souvenir qu'il me reste de quand j'étais toute petite et qu'il neigeait c'est un hiver où ma mère séjournait à l'hôpital en attendant la venue au monde de ma petite sœur et que mon père s'occupait seul de moi et ma grande sœur. Je me souviens juste de quand il m'enfilait mes bottes bien chaudes et qu'il nous emmenait (où ?) dehors, main dans la main, les pieds sous une dizaine de centimètres de neige. Je pense que je me rendais à peine compte de ce que c'était.

    RépondreSupprimer
  2. Oui il neige !!! Mais il fait trop froid...

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, j'ai pas pensé au dealer pour Nathan =)

    RépondreSupprimer
  4. C'est la première fois que j'en parle sur mon blog en fait ^^'

    Tenerife c'est aux Canaries, mais oui ça appartient à l'Espagne =)

    RépondreSupprimer
  5. C'est beau ton affection pour la neige. Moi j'aime pas. Je m'attache pas à la neige parce qu'elle part en couille, elle est parfaite au début et puis elle s'enlaidit. Elle est trop éphémère dans la ville. Et haha pour ma tête, bouche en cul de poule, c'est naze l'alcool fort, je pensais me souvenir de tout mais apparemment pas, ce qui provoque une légère gêne. T'imagine mon meilleur pote d'internet veut pas me dire ce que je lui ai envoyé comme message. Oh doux jésus.

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que les moments de neiges nous rappellent à tous de bons souvenirs...
    Noël prochain, je le passe sous la neige, au ski avec ma famille et j'ai tellement hâte car je sais que ces moments là resterons graver en moi...

    Belle journée, des bises.
    M.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai besoin d'aide! Help me please...
    Comment tu fais pour savoir où les gens sont quand ils regardent ton blog ? Parce que je vois juste la France en vert mais je peux pas zoomer, désolé de te déranger ...

    RépondreSupprimer
  8. c'est gentil :) moi je trouve que ça rappelle Just Jack.

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥