Would you stay with me ?

Je suis très triste aujourd'hui. C'est comme si tout ce que j'avais enfouie au plus profond de moi avait décidé de ressorti, comme ça, sans raison particulière. Peut-être parce que je me sens vulnérable aujourd'hui, peut-être parce que je le suis. J'ai fondu en larmes en écoutant une chanson magnifique, pas juste des larmes, des sanglots que j'ai tenté d'étouffer tant bien que mal avant de me ressaisir. 

Je crois qu'il y a pas mal de stresse derrière tout ça, j'ai peur de ne pas être à la hauteur, et des choses me font penser que c'est le cas. J'ai peur de tout rater au dernier moment. Si j'ai de mauvaises notes au bac blanc, je peux dire au revoir à mon dossier "parfait", à ma fac et à mes projets. J'ai horriblement peur de l'échec. Je ne conçois pas le fait que je puisse rater quelque chose, et j'essaye toujours de faire mon maximum pour  atteindre la barre que j'ai placée. Je sais que j'ai tendance à la placer beaucoup trop haute, mais rien ne vaut la satisfaction que procure le fait d'avoir atteint, voire dépassé ses objectifs.

Je mangeais un yaourt, et j'ai eu envie de pleurer. Je crois que si je veux autant réussir tout ce que j'entreprends, c'est pour me prouver que je suis capable de m'en sortir toute seule. Que même avec toutes les choses qui se sont passées et qui me pèsent, je réussis à mener ma vie comme je l'entends. Je veux que les gens regrettent de m'avoir laissé tombée. Je veux qu'il* regrette et qu'il* ait le sentiment d'être passé à côté de quelque chose.

La vie me fatigue.
Vous croyez que je peux dormir et me réveiller des semaines plus tard ? 
J'ai besoin de faire un break. 
Un break où je n'aurais aucune obligation, que ça soit les devoirs, l'auto-école, manger et toutes les autres choses que je devrais faire hors de mon lit. 


11 commentaires

  1. Ton texte me touche, parce qu'il y a un an, il y a deux ans, j'étais à la même place que toi. Le peur de l'échec, cette terrible peur de ne pas réussir, de se planter. L'horrible impression de rien valoir et que si on ne réussit même pas dans ses études, alors à quoi bon ?
    La seule chose que je peux te dire, c'est de croire en toi, de craquer s'il faut craquer, d'avoir une épaule sur qui te reposer de temps en temps.
    J'ai connu l'échec il y a deux ans. L’atterrissage est douloureux, mais la réussite après est d'autant plus belle. Mais je crois que je n'ai pas de soucis à me faire pour toi.

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprends, il arrive toujours un moment ou la pression se fait trop forte, et la pression la plus forte, c'est celle qu'on s'impose à soi-même. Il faut juste apprendre à ne pas se flageller quand on échoue ou quand on ne réussit pas aussi bien que ce que l'on aurait voulu, mais c'est difficile...courage!

    RépondreSupprimer
  3. On est dans le même état de fatigue meuf.. J'ai envie de me mettre dans une boîte et d'en sortir quand tout sera fait pour moi..

    Et ton stress je le connais bien, je pleure dès qu'on me dit que tout va s'arranger, j'engueule les gens, je bosse à fond, je fond en larmes, je me dis que je n'y arriverai jamais et je me taillade les jambes si mes résultats ne sont pas à la hauteur de mes attentes hahaha...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ma belle,

    ça fait un bout de temps que je te suis à travers tes blogs (skyrock, puis maintenant blogger)et j'aime toujours autant te lire...

    En lisant ton article du jour, j'ai été touchée parce qu'en ce moment je vis exactement le même "genre" de stresse que toi, à la différence que mes parents divorcent (soulagement, je t'assure, mon père est un vrai fou furieux) et que nous déménagerons en Savoie vers la fin juin avec ma mère et mon petit frère (je viens quasiment dévoiler toute une partie de ma vie à de parfaits inconnus... mais bref, passons), c'est certainement l'événement qui m'angoisse le plus en ce moment. Sache que même si nous ne nous connaissons pas, ou qu'à travers Internant, je te soutiens de tout mon cœur. Courage, ce n'est qu'une mauvaise (et malheureusement assez longue) passe à traverser...
    Je te fais pleins de bisous, et bonne chance pour la fin de semaine ! ;-)

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut vraiment que tu te reprennes Tinny !!! Je comprends que tu veuilles réussir et ça c'est tout à ton honneur mais si c'est pour que tu sois dans cet état, c'est dommage...

    Ecoute de la musique qui te fasse sourire, porte un pull de couleur et continue mais avec le SMILE, PLEASE :)

    Que veux-tu faire comme étude après ton bac ?

    Belle journée, bises.
    M.

    RépondreSupprimer
  6. Comme je te comprends. Cette envie de faire un break, de dormir non stop pendant des jours et de me réveiller que quand tout sera fini je l'ai souvent éprouvée cette année. De même que cette volonté de tout réussir pour me prouver que j'en suis capable. Je ne sais pas si un défaut en soi, c'est bien de se fixer des objectifs assez hauts. Mais le plus difficile c'est d'accepter et de ne pas se rendre malade quand on se foire, parce qu'après tout ça peut arriver à tout le monde.
    Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
  7. C'est étrange, je suis comme ça en ce moment aussi..

    RépondreSupprimer
  8. Oula, comme tu dis je crois que tu te mets beaucoup trop la pression! Il y a un juste milieu entre percevoir la vie comme une éternelle compétition, et être complètement amorphe en restant dans son lit.
    Au quotidien, prend le temps de souffler et accepte le fait d'avoir des faiblesses, des coups de fatigues, de lâcher parfois prise. Crois-moi, si tu te mets déjà dans de telles angoisses au lycée, tu ne tiendras pas bon à la fac, ou les échecs et les déceptions sont là au quotidien, qu'il faut toujours surmonter!

    RépondreSupprimer
  9. @Sara : merci beaucoup de t'être "confiée" à moi, ça me touche aussi énormément. Je t'envoie une bonne dose de courage, ça ne doit pas être une période très rose pour toi, tu en auras sûrement plus besoin que moi.
    Pleins de bisous ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  10. Je suis contente que Davis n'est rien, mais je suis très inquiète pour Nathan !!

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥