Tell my mom not to worry

Je me suis posée beaucoup de questions sur ce blog et j'ai même envisagé la possibilité que ce soit la fin. Il faut regarder la vérité en face, cela fait un bon moment que je n'écris plus. Certes, j'ai griffonné quelques articles pour me redonner du courage, mais j'ai le sentiment que mes textes ont perdu de leur sens. Ils ne disent plus rien et ne transmettent plus aucune émotion. Ils ne sont rien de ce que j'aimerais me souvenir, plus tard, dans quelques années. Parce que oui, c'est le but premier de ce blog. Comme beaucoup, j'écris parce que j'ai peur du temps qui file, j'ai peur d'oublier les choses que j'ai traversé et que ma mémoire me joue des tours. Je veux pouvoir garder une trace de ces dures années que sont mon adolescence parce que j'ai peur d'oublier la fille que j'étais.

Mes textes sont aussi le témoin d'une évolution. En relisant les plus anciens, je me sens plus grande, plus mature, je me rends compte du temps qui a passé. C'est un soulagement d'avoir cette prise de conscience, moi qui ait trop tendance à penser que ma vie stagne. Certains me rendent plus forte, ils sont la preuve que les choses peuvent s'arranger, que la roue tourne et que je suis capable de continuer d'avancer. J'ai fait un gros travail sur moi-même et l'écriture m'a sans doute beaucoup aidée.

J'ai envie de penser que j'écris moins parce que j'ai la tête ailleurs. J'ai la tête dans le futur et c'est une grande première. J'essaye de me projeter, d'imaginer et de faire des projets. C'est toujours difficile pour moi, mais à force d'exercice, j'y arrive. Entre le bac, le post-bac et le permis, j'ai le sentiment que ma vie avance. Ce ne sont encore que des petits pas en comparaison à toutes les marches qu'il me reste à gravir, mais je suis confiante et pleine d'espoir.

La majorité m'ouvre bientôt ses portes. Bien qu'elle soit plutôt symbolique, c'est une étape de plus. Lorsque j'étais petite, j'aimais jouer à imaginer la vie que j'aurais dans quelques années. Je me souviens qu'à dix-huit ans, je me voyais immensément grande. Je veux dire que je me voyais indépendante, avec un appartement et en train de construire une famille. Je crois que j'idéalisais beaucoup la chose parce que, dans mon cas, mes dix-huit ans ne m'apporteront pas énormément de choses. En ce qui concerne mon anniversaire en lui-même, je n'ai pas envie de faire quelque chose de particulier. Je me contenterai largement de le fêter en famille et j'inviterai peut-être quelques amis une autre fois, mais rien d'exubérant. 

Bref, j'espère que l'inspiration reviendra vite. 

7 commentaires

  1. J'pense pas qu'il ne soit que question d'inspiration.
    C'est bien connu, les gens heureux n'ont pas d'histoire. Alors c'est surement bon signe si tu passes de moins en moins du temps par ici.

    Mais ça n'est pas synonyme d'abandon complet. Je veux dire, laisse toi le temps, ne sois pas impatiente de réécrire, c'est quelque chose qui a tendance à bloquer.

    Ce ne sera pas la fin du monde si tu postes dans deux semaines au lieu de poster ce soir même. C'est même mieux. C'est une nouvelle Tinhy qui nous revient.

    Ce que je veux dire, c'est que tu grandis, que tes préoccupations changent, que ta vie est plus ou moins remplie, mais que ton blog est toujours là, témoin de what you have been through.

    Et nous aussi, tes plus fidèles lecteurs, on sera là quand tu reviendras t'affirmer sur ce petit bout de toile. :)

    Plein de bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Ca arrive de ne pas sentir l'inspiration! Sur mon dernier blog j'ai passé des mois sans écrire et puis tout d'un coup je n'arrêtais plus.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que sur le coup, tes écrits paraissent anodins mais c'est juste la trace d'un moment de ta vie. Par exemple, quand je relis mon journal intime de quand j'avais 8 ans, c'est "j'ai joué à la marelle avec Sarah, Diane, Vincent, Pierre et Laura. C'est Vincent qui a gagné." on s'en fout, mais c'est le souvenir qui compte, tu vois ce que je veux dire ?

    RépondreSupprimer
  4. L'anniversaire de ses 18 ans, c'est quand on réalise qu'on a passé 18 années à attendre un jour comme les autres.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton commentaire sur mon lookbook, au fait!

    RépondreSupprimer
  6. C'est la fin alors ? (J'ai fini OTH ! Trop bien, le must reste quand meme Saison 9 épisode 10) Bises!

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥