Quand les mauvaises choses nous rattrapent.

Je commence l'année sur un petit coup de coeur. C'est mal, je vais me faire du mal. Je l'idéalise encore et toujours alors que je le connais pas assez. J'ai prié toute la journée pour qu'il vienne me parler sur... euh... on va taire le nom de ce site et il l'a fait. J'ai souris, on s'est parlés, j'ai cherché des messages subliminaux derrière des phrases bateaux et j'ai encore souris. Voilà. J'ai fait naître de faux espoirs. L'année commence bien.

Ce matin, j'ai reçu un appel masqué d'un mec à qui une fille rencontrée sur un site avait donné un faux numéro ( le mien, super ). Il a entendu que j'étais une fille, alors il a voulu tenter sa chance. Sans m'avoir vue. Il m'a posée des questions et comme il était 13h et que mon horloge interne est énormément déréglée depuis que j'ai décidé de ne plus dormir la nuit, j'étais dans un moment de faiblesse. Je lui ai finalement dit que c'était pas possible et que non, il ne pouvait pas me rappeler plus tard pour qu'on fasse connaissance.
Je me rends finalement compte que les mecs sauteraient vraiment sur n'importe quoi. Au secours.


Le soir du nouvel an, j'ai eu une sorte de déclic alors que je dansais au milieu de la foule avec quelques verres dans le sang. Tu sais, c'est arrivé au moment où tu as la sensation que la musique te porte, que ton corps flotte et que tu es la seule personne sur Terre. J'aime cette sensation de légèreté. 
Le décompte était passé, on s'était tous souhaités une bonne et heureuse année et je me suis souvenue de mon quotidien et de l'année qui allait arriver.

J'avais bien respiré pendant la première semaine de vacances et j'avais oublié la fac, mes cours qui auront ma mort, mes partiels à la rentrée, mes amis qui se sont éloignés, ma vie sentimentale inexistante et ma mère qui ne comprends rien. Je me suis souvenue des gens absents, de ceux à qui je ne sais plus parler, de ceux qui n'arrivent pas à la voir la réalité et de toutes les choses qui font que je souris difficilement...

Qu'est ce qu'on pourrait me souhaiter pour cette année ?
Je sais que c'est l'échec et la déception qui m'attendent. Une année semblable à celles passées, mais en pire parce que je ne saurais plus à quoi m'accrocher. Je ne sais pas si je serai capable de vivre une nouvelle année dans le néant.

J'ai seulement besoin que tout prenne un sens...


Alors je suis allée me servir un autre verre.

4 commentaires

  1. Coucou !
    Cela fait très longtemps que je te lis et je n'ai jamais posté de commentaires je crois (ou un de temps en temps, alors cela ne compte pas). Si tu te souviens, je suis celle qui t'avait demandé où est-ce que tu comptais faire tes études l'année prochaine sur Formspring :)

    Dans tous les cas, je voulais juste te dire que pour mon copain et moi, ça avait commencé comme toi, sur un certain site, j'attendais qu'il vienne me parler et de jour en jour, on a fini aussi par se rapprocher en vrai... Et finalement ^^ Alors que je n'y croyais pas du tout et que j'utilisais les mêmes mots que toi :)

    Désolée de te parler de moi mais c'était pour te dire que dans la vie, on ne sait rien et que tout peut arriver ^^

    Bisous, j'espère que malgré la difficulté des cours (au fait, devine quoi, je compte passer un concours et envoyer un dossier dans ton école... j'ai peur xD) ton année se passera bien.

    Alexandra S.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Alexandra !
    Merci de m'avoir fait partagé ton expérience, c'est toujours un conseil à prendre et ça fait toujours plaisir à lire ! :).

    Tu es sure de savoir où je suis ? Parce que je n'ai pas passé de concours à l'entrée...
    En tout cas j'espère que tu seras acceptée où tu veux et merci encore pour les encouragements.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais c'est différent pour l'entrée en L3 - c'est sur dossier et sur concours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je pensais que tu voulais entrer en première année :)

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥