Les restes d'une amitié et un pot cassé.

Kiss Me by Ed Sheeran

La fac a pas mal bouleversé le peu de vie sociale que j'avais et j'avoue que je ne m'en suis rendue compte que depuis cet été, pendant mes longues journées passées dans ma chambre à écouter en boucle l'album d'Ed Sheeran. J'ai du mal à le reconnaître, mais oui, j'ai perdu pas mal d'amis. C'est vrai que  lorsque l'on choisi de consacrer ses weekends à des têtes à têtes avec ses bouquins et que l'on a pas toujours les mêmes vacances -quand on en a-, l'agenda devient difficile à tenir. Alors on repousse les rendez-vous, on se promet de s'appeler pour au final ne pas le faire. 
Et puis il y a les amies qui se sont casées et celles qui se sont rabattues sur d'autres oreilles peut-être plus attentives. Il est vrai qu'on a toutes changées à notre façon.
On en vient à acheter des cadeaux d'anniversaires trois mois plus tard, juste pour le principe. Cadeaux que l'on pas le temps d'offrir, toujours à cause de cet agenda trop pleins pour certaines. On en arrive à un point où on ne sait plus se parler. Un point où les discussions ne mènent plus à rien et où tes amies ne t'appellent plus lorsqu'un événement surgit dans leurs vies. Je ne leur jette pas trop la pierre parce que j'ai fait de même...

De l'autre côté, il y a les amis de cette année, évidemment très gentilles mais à qui on ne parle pas. Il est vrai qu'on s'amuse beaucoup avec elles, on boit ensemble aux soirées et on erre dans Paris à pas d'heures mais au fond on ne se connait pas vraiment. On parle à pleins de gens, on échange pleins de numéros de téléphone mais on oublie trop vite les prénoms. 

Finalement, il y a plus de gens autour de moi mais je ne me suis jamais sentie aussi seule... 


A part ce triste constat, la fille toujours trop maladroite que je suis a cassé la belle bonbonnière en verre de la défunte grand-mère. En voyant le pot sur le point de tomber, j'ai revécu une belle période de mon enfance. Je me suis rappelée mon pêché mignon qui a toujours été les bonbons et notamment les Dragibus. J'aurais pu en manger toute la journée mais ma mère, femme très préoccupée par ma dentition ne me laissait pas satisfaire ces pulsions. Je n'avais droit qu'à un petit paquet par jour et je devais lui demander la permission avant. C'est ainsi qu'après chaque repas et ce, pendant plusieurs années, j'allais voir ma mère dans le salon en lui demandant avec mon plus beau sourire "Maman est-ce que je peux avoir un bonbon s'il te plait ?". Elle me répondait oui et je courrais jusqu'à la cuisine, tirait une chaise parce que j'étais trop petite pour atteindre le placard et j'ouvrais cette bonbonnière pour avoir mon fameux paquet de Dragibus du jour...
J'ai vite tendu les bras pour la rattraper mais il était déjà trop tard. J'ai seulement entendu un gros boum et vu pleins de débris de verres sur mes bras qui m'ont coupée à plusieurs endroits. Ma mère accourt pour nettoyer ma bêtise tandis que je me dirige dans ma salle de bain pour nettoyer mes blessures, six petites coupures au total. Je pense à mes souvenirs que je viens de briser ainsi qu'aux souvenirs de ma fratrie et de ma mère et je finis par avoir la vue brouillée et à sentir quelques larmes couler le long de ma joue...

Ma sensibilité me tuera. 

9 commentaires

  1. Cet article me parle beaucoup. Pour moi aussi, j'ai l'impression qu'en une année même pas, tout a changé. C'en est presque effrayant de voir à quel point les gens peuvent vite évoluer.

    J'trouve ça bizarre qu'on puisse attacher si peu d'importance à la fin de la scolarité, alors que pour moi, c'est là qu'il se passe le plus de choses dans ma tête. On devrait pouvoir en dire des milliers de choses et donner des milliers de conseils pour les jeunes qui se préparent à vivre ça, parce que c'est pas franchement facile et on est facilement perdus dans tout ça.

    Et si tu achetais une nouvelle bonbonnière ? Je sais que c'est pas tout à fait la même chose, mais l'effort compte, et puis comme ça, il y aura toujours quelque chose de physique pour te rappeler ton enfance. :)

    Gros bisous Tinhy.

    RépondreSupprimer
  2. "Ma sensibilité me tuera".

    Cette phrase m'interpelle. Car ma psy m'a dit que je souffrais d'hyper-sensibilité. Et il y a quatre jours, j'ai fait une crise.
    Fais attention Tinhy...

    RépondreSupprimer
  3. "C'est gentil mais tu n'as pas à t'inquiéter pour moi. Prends soin de toi avant tout <3"

    J'essaye, oui.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne savais pas non plus qu'ils étaient commercialisé en France. La vendeuse m'a dit que c'était une exclusivité. Je suis devenue dingue quand je les ai vu !
    Je teste au plus vite ! :)

    Sinon J'ADORE le nouveau look de ton blog ♥

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vécu cette période au lycée, puis encore maintenant vu que je travaille alors que certaines de mes amies sont encore étudiantes. Il est difficile de trouver du temps pour se voir mais si on le vaut vraiment. Et certaines personnes ne le comprennent pas ce qui est bien dommage.
    Ce n'est qu'une période, tu verras que ça finira par s'arranger, tout fini par s'arranger. Ais confiance :)

    Sinon j'adore toujours autant ta manière d'écrire.

    RépondreSupprimer
  6. Essaye de les trouver dans une parapharmacie comme moi. Mais après je ne peux pas te dire si elles vendent toutes ces baumes. J'espère que tu les trouveras.

    Et oui les EOS sont aussi très connus :)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ! J'espère que tu vas bien & que tu passes de bonnes vacances ♥

    RépondreSupprimer
  8. Ca va :) je reprend le travail demain mais j'ai passé de bonnes vacances :)

    RépondreSupprimer
  9. c'est magnifique ce texte, ce souvenir que tu partage avec nous. Ça donne les larmes aux yeux... Je te souhaite beaucoup de courage, et j'espère que tu t'en sortiras.

    Bisous sucrés, Solveil

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥