L'article du lundi (1) : Throwback Thursday on Monday.

Le premier article du lundiiiiiiiiii ! J'espère que vous êtes aussi fous que moi. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, l'article du lundi c'est un peu un article avec plein de n'importe quoi dedans. De quoi mettre de bonne humeur pour commencer la semaine. N'hésitez pas à me suggérer des sujets si vous en avez et à me donner votre avis.

Throwback Thursday, c'est un peu le truc à la mode en ce moment. Je trouve cela plutôt sympathique mais vous vous doutez que je ne vais pas poster des photos de moi en train de faire pipi dans mon pot pour la première fois. J'ai plutôt eu l'idée de vous raconter des souvenirs d'enfance qui m'ont marqué ou que je trouve amusant.

... sauf qu'on n'est pas jeudi...

Oups.

Donc voici le premier article du lundi qui est donc un Throwback Thursday but on Monday.

Quelle imagination débordante j'ai.



L'autre jour, je suis repassée devant mon école primaire et j'ai eu plein de souvenirs qui me sont revenus. Je me suis souvenue de mon premier jour de CP. J'avais un cartable Barbie rose bonbon qui pesait trois tonnes sur mes petites épaules toutes fragiles et je regardais les autres enfants pleurer en me demandant ce qui allait bien pouvoir m'arriver. Je me souviens particulièrement de ma maîtresse de CP, madame M. Elle était plutôt gentille et tout spécialement avec moi puisque je suis la chouchoute des profs depuis toujours. En réalité, je n'arrive pas à me souvenir si elle était vraiment gentille ou pas puisque j'ai quelques épisodes qui me sont revenus en tête.

Je me souviens qu'elle attachait les enfants à leurs chaises. Avec des cordes comme celles qu'on utilise pour faire de l'escalade. Lorsqu'ils n'arrêtaient pas de gesticuler. Je crois que c'était pour rire. Elle le faisait pas vraiment méchamment, quoique, je ne sais pas si attacher un enfant de façon gentille est un acte très catholique, mais je crois que cela ne choquait personne. Elle mettait aussi du scotch sur les bouches quand certaines parlaient trop. Nous autres, nous la regardions faire et nous riions. 

Pourtant, je ne suis pas si vieille que ça et je ne suis pas sure que c'était encore légal à l'époque. Si on me racontait cela aujourd'hui, je crois que je serais la première à me rebeller mais là, je ne sais pas. Je suis perplexe. D'ailleurs, je pense que les enfants devaient le raconter à leurs parents et je ne comprends pas pourquoi aucun ne s'est plaint. Je pense que cela ne me choquait pas non plus à l'époque mais avec du recul, je suis... perplexe. 

Voilà, cet article était très utile mais je crois que je n'ai pas raconté cette histoire depuis au moins dix ans et je suis soulagée de la raconter à la Terre entière aujourd'hui.

Bonne journée.



3 commentaires

  1. Un cartable Barbie? Ultimate childhood dream.

    RépondreSupprimer
  2. Maintenant que tu le racontes, j'ai une bizarre impression de déjà vu, du moins pour le coup du scotch sur la bouche...

    J'pense que ça se faisait, c'était genre la manière imagée de faire comprendre le bien et le mal aux enfants de CP... parce que bon, quand on y réfléchit, ça doit pas être si simple que ça.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Oui ça va, disons que la densité de cours, TP &co est nettement supérieure à celle de l'an passé et que je me dois de bosser + pour être à jour :o
    Et dire qu'on m'a rabâché pendant toute la P1 que la P2 c'étaient des vacances assurées... mon oeil !

    Et toi ça va ? :p

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥