Je me suis faite draguée par le Roi de la Drague en personne.

On fait pleins de rencontres dans les grandes gares, mais celle-ci mérite d'être immortalisée sur page web. 

Hier, j'ai attendu quelqu'un pendant de longues heures. Je me suis assise sur un banc et j'ai regardé les gens marcher dans le grand hall en traînant leurs valises. J'étais en pleine réflexion sur le sens de ma venue de terre quand un mec est venu s'asseoir à côté de moi. Il m'a demandé s'il pouvait me déranger cinq minutes. Je n'en donne peut-être pas l'air comme ça, mais je suis quelqu'un d'assez gentille. C'est pas trop mon truc d'envoyer bouler les gens quand ils ne le méritent a priori pas. J'accepte donc de retirer les écouteurs de mes oreilles. 

Préparez-vous, ce jeune homme était un dragueur de compétition. 

Il m'a d'abord demandé s'il n'y avait pas un casting dans le coin. Je commençais à flairer le plan drague foireux. Il m'explique qu'une fille aussi jolie que moi était forcément là pour un casting. Il m'a ensuite dit que franchement, j'étais une fille magnifique et qu'en me regardant, il constatait que les plus belles filles n'étaient décidément pas dans les magasines. En gros d'après lui, j'avais raté une carrière de mannequin. 

A priori je ne suis pas la seule à avoir des problèmes de myopie. Va consulter mec. 

Il me demande comment je m'appelle. Avant quand on me demandait mon prénom, je donnais toujours le vrai. Ca a choqué une des amies donc j'ai décidé d'arrêter et d'en donner un faux sauf qu'au moment fatidique, le seul prénom auquel j'arrive à penser, c'est Marie. Le problème, c'est que je trouve que j'ai pas vraiment une tête à m'appeler Marie et que cela devait sûrement se voir. Tout cela pour dire que j'ai décidé de redonné le vrai. Un jour, quelqu'un va me retrouver sur Facebook et venir me tuer dans ma maison tout cela parce que j'ai pas une tête à m'appeler Marie mais j'assume les conséquences de mes actes.

Bref. Il m'a demandé ce que je faisais assise sur le banc d'une grande gare sans valise. Quand je lui ai répondu que j'attendais quelqu'un, il a voulu savoir qui exactement et comme il commençait à me saouler légèrement étant donné qu'il m'avait coupé en plein milieu de Bohemian Rhapsody, j'ai commencé à être un peu plus froide. "J'attends quelqu'un", je lui ai répondu. "Un inconnu mystère ?". "Oui, c'est ça. Un inconnu mystère". 

Après, j'ai eu le droit à un "Tu as l'air enchantée de notre discussion dis-donc...". Oh non. Le con. C'est typiquement le genre de phrases qui me fait culpabiliser au plus haut possible et c'est aussi une des raisons pour lesquelles je n'arrive pas à rembarrer les gens. Vis ma vie d'hypersensible. 

Entre plusieurs banalités qu'il m'a demandé pour faire la conversation, j'apprends qu'il croit que j'ai 21 ans (satisfaction) et qu'il en a 23 alors que je lui en donnait bien 26. Éclair de lucidité de sa part : "mais je sais que je fais grave vieux". Il m'a prise au dépourvu et je n'ai pas réussis à enclencher mon arme secrète "mais non, je te promets, on le voit pas ton bouton" à temps. 

Cela devait bien faire cinq bonnes minutes qu'il me parlait et je commençais à croire qu'il n'allait jamais me lâcher surtout que je ne pouvais pas m'échapper étant donné que j'avais encore une heure d'attente devant moi. Finalement, après m'avoir proposé un morceau du pain complet qu'il venait d'acheter (véridique) parce que c'est bon pour la santé "et toussa" (doublement véridique), il m'a demandé si on allait se revoir. Je lui ai répondu que c'était fort peu probable. 

"Mais tu peux pas me faire ça, ça devait faire au mois 6 mois que j'avais pas vu une aussi jolie fille que toi". 

T'inquiètes pas, je crois que tu vas t'en remettre. Il a un peu insisté et puis il est finalement parti et j'ai dû remettre ma chanson depuis le début parce qu'il avait tout gâché. 


Le pire dans toute cette histoire, c'est que je suis pas du tout jolie mais je crois que c'est mon trait d'eyeliner qui fait de l'effet. (et oui, avril 2014 et après quatre ans d'entrainement : j'arrive ENFIN à en faire des traits d'eye liner qui soient à peu près corrects). 


12 commentaires

  1. Haha tu m'as bien fait rire avec ton post, les mecs relous dans les gares y en a des dizaines ! ^^ Je ne sais pas pourquoi ils échouent là, y a sûrement plus de " proies " XD

    Romy
    http://linconstance.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  2. Olalalala ma pauvre.. Je déteste ce genre de situation, je ne sais pas où me mettre. Je ne sais pas si je dois être ferme ou pas, j'ai toujours peur que le gars s'énerve et devienne parano, mais en même temps je veux pas non plus qu'il pense que je suis sa pine-co !!! Bref, attendre dans les gares c'est la mort (j'ai vécu à peu près le même genre de situation en début d'année, je parle en connaissance de causes ahah)
    Et respect pour le trait d'eye-liner ;) !

    RépondreSupprimer
  3. "Oh c'est vrai ?? Est-ce que ça te fait comme des pincements ?'

    Oui! Et des fois, c'est tellement fort, que je dois arrêter de bouger et respirer -.- Je crois que le problème vient du diaphragme, puisque c'est dans la région des poumons/côtes (merci cher cours de bio!)

    Et pour ce type de ton article, mais quel crétin! Si il croit trouver l'amour en draguant une inconnu... Il n'y a que des cons et des moins hein?

    RépondreSupprimer
  4. Oh ma pauvre !
    J'entends souvent "oh bah ça va, râle pas, c'est plutôt flatteur" mais en fait... ça peut parfois être pénible, lourd, voire agressif.
    N'empêche, le coup du pain complet... ça m'a tuée ahah ! C'est dans quel coin qu'on trouve des génies pareils ? :D

    RépondreSupprimer
  5. De toute façon, oui, déjà interrompre quelqu'un en pleine écoute de Bohemian Rhapsody, c'est sacrilège, c'est éliminatoire ! :)
    Il ne te reste plus qu'à te choisir le bon faux prénom qui va avec ton visage, pour les cas comme ça :)

    RépondreSupprimer
  6. My God ce relou du hall !! Ton post m'a bien fait rire en tout cas ^^

    RépondreSupprimer
  7. Un classique, le casting... Pour ma part, j'ai eu droit à un beau "tu suces ? Nan j'déconne" alors que j'prenais le RER à 6h du mat'.
    Y'a eu aussi le relou auquel j'ai fait croire que je faisais une thèse en maths.
    Ah, et j'allais oublier celui qui, en voiture, m'a dit "Hé mamzelle, t'as laissé tomber quelque chose ! Des morceaux de mon coeur !" avant de redémarrer dans un rire diabolique. Quasi théâtral, celui-là.

    Cela dit, sur Paye ta Shnek, t'en as de très sympas. Le charme des rencontres irl ^^'

    RépondreSupprimer
  8. Plus t'es stressé, plus ça augmente j'imagine. Alors fais du yoga, ma chère! c:

    RépondreSupprimer
  9. Oh bah merde alors ! Je travaille justement dans ce quartier & c'est pile dans cette gare qu'un sociopathe m'a un peu tailladé le visage un fois... (mais je ne veux pas t'effrayer hein ahah)

    RépondreSupprimer
  10. Oui enfin le mot était un peu fort sans doute. Je suis rentrée chez moi avec une jolie trace faite avec un bout de verre sur la joue; pourtant je suis née, j'ai même habité dans une banlieue dite "sensible" & c'est qu'une fois sur Paris même que j'ai commencé à me sentir légèrement moins en sécurité la nuit...!
    C'était l'an dernier, c'est passé maintenant ;)

    RépondreSupprimer
  11. Mdr, j'ai adoré ta conclusion comme quoi "c'est mon eye-liner qui doit faire son effet" xD
    Interrompre Bohemian Rhapsody, quel con (Queeeeen <3)
    Chouette article en tout cas. Je me rends compte que j'aime beaucoup te lire :-)

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥