{ L'aventure Au Pair } Ma famille d'accueil irlandaise.



La première fois que je suis entrée dans leur maison : j'ai eu peur. En fait non, j'ai commencé à avoir peur dès que je suis entrée dans la voiture. Je me souviens que j'avais discuté avec une femme dans l'avion qui m'avait dit que les agriculteurs en Irlande étaient généralement très riches (le père de ma famille d'accueil est agriculteur). Lorsque nous nous sommes dirigés vers le parking, la dame s'est approchée d'une belle voiture, une BMW il me semble. J'étais donc toute contente de monter dans cette voiture quand elle s'est en fait tournée vers celle qui était à côté : une grosse voiture familiale pas très très propre. Je n'ai rien contre les grosses voitures familiales, au contraire mais lorsque je suis montée dedans, j'ai constaté que cette voiture était le cliché parfait des voitures de familles nombreuses. En effet, c'était le bordel. Il y avait des jouets partout, c'était plein de poussière et j'en passe. J'ai vite déchanté.

Une fois arrivée dans la maison, je constate que c'est pareil : il y en a partout. C'est pire que ma chambre quand je ne la range pas pendant deux semaines. Je me suis donc dit que j'allais avoir du boulot...

Comme je l'ai évoqué dans un précédent article, le premier jour a été horrible. Vraiment. Je me suis demandée ce que je foutais là. En effet, je suis un peu déçue des enfants. Ils sont mignons mais extrêmement capricieux. C'est du genre à piquer une colère dès qu'on leur dit non, donc la mère dit oui pour avoir la paix. La Super Nanny qui repose en moi ne peut pas supporter cela. Elle m'avait donc demandé de changer la couche du plus petit pendant qu'elle était à l'étage et m'avait laissé également les autres. Cela faisait donc seulement cinq minutes qu'ils avaient vu ma tête et se sont tous mis à hurler qu'ils voulaient leur maman. J'ai dû retenir mes larmes (bon, je n'avais pas beaucoup dormi non plus). 

Heureusement, la mère est vraiment très gentille. Elle est assez relax et sait que ses enfants sont durs. En fait, elle s'est habituée aux cris de ses enfants donc elle m'a dit de faire pareil. Quand le petit ne veut pas être changé ou habillé, elle le laisse hurler et essaye de le maîtriser comme elle peut lorsqu'il se débat. Elle m'a même conseillé de ne pas hésiter à être plus dure avec lui. Autant vous dire que je ne partage pas trop sa vision de l'éducation... Mais comme ma mère me l'a dit : "Fais comme la mère, tu n'es pas là pour élever ses enfants".

Ensuite, nous sommes allés faire les courses avec les deux plus petits : une fille et un garçon. La petite fille voulait à tout prix des espèces de bâtonnets à tremper dans du fromage. Sa mère lui dit non. Elle fait une crise et arrête de marcher. Sa mère continue sa route et se dirige vers les caisses. Nous tournons les yeux trois secondes et les voilà tout deux assis par terre au milieu d'un rayon en train de manger leurs gâteaux. Si je me rappelle bien, la mère ne les a pas grondés. 

Après ils ont gardé leurs trucs dans la voiture et le plus petit s'est tartiné la jambe et la figure de fromage tandis que l'autre préférait tartiner la vitre (en passant, la mère a dit qu'elle nettoierait la vitre plus tard, ce qu'elle n'a toujours pas fait trois jours après...). 

J'ai vraiment beaucoup de mal avec la petite. Elle n'arrête pas de tenir tête et il lui arrive même de frapper sa mère. D'ailleurs, elle essaye souvent de lever la main sur moi, mais il est hors de question que je me fasse frapper par une gamine de trois ans. Non mais je rêve...

Heureusement pour moi, les enfants savent jouer seule donc je ne fais que les surveiller pendant que je m'occupe de la maison. Moi ça me va. Je passe davantage de temps avec les parents qui encore une fois sont vraiment adorables, même trop avec leurs enfants. 

Du coup après quelques jours, cela va mieux. Je laisse les enfants pleurer et hurler, ils se calment, et après ils redeviennent plus ou moins mignons. En fait, je suis entrée dans une phase où je m'en fou :
Ca fait un quart d'heure qu'il pleure ? Je m'en fou.
Il hurle quand je lui change sa couche ? Je m'en fou. 
Il a la bouche couverte de sauce tomate ? Je m'en fou.

Au fond, ils ne sont pas méchants mais ils savent très bien qu'il leur suffit d'hurler pour avoir ce qu'ils veulent donc d'un côté, je les comprends... La mère m'a même dit que ses enfants ont déjà fait pleuré les anciennes filles au pair ! Heureusement qu'elle est conciliante parce que je crois que je péterais un câble sinon...

Pour l'instant, je ne regrette pas encore mon choix. Mine de rien, je me sens bien chez eux. Ils sont très accueillants, la mère n'est pas sans cesse derrière mon dos et ils ne me prennent pas pour la bonne de service. Je sais très bien que cela aurait pu être pire !

2 commentaires

  1. oh lala bien du courage, ces enfants ont l'air d'être de petites terreurs !

    Romy
    http://linconstance.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  2. Courage, fille au pair c'est du boulot ! J'aime beaucoup ton blog, j’espère que tu va continuer. 👍

    Barbara du blog : faintlyfoxy.blogspot.fr

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥