{ L'aventure Au Pair } Un premier bilan mi-figue mi-raisin.



Bon, vu que les semaines défilent vite par ici, je me suis dis qu'il était grand temps de faire un petit bilan. 

Du côté des enfants, cela se passe mieux. En fait, nous avons remarqué avec la mère qu'ils se comportent beaucoup mieux avec moi lorsque je suis seule avec eux. En effet, quand la mère est là, ce sont un peu des sangsues qui restent coller à leur maman et qui ne supportent pas que quelqu'un d'autre les approche. De mon côté avec le temps, j'ai réussis à leur faire comprendre que leurs caprices, leurs hurlements et tout le reste fonctionnent avec leur mère mais certainement pas avec moi. Je commence donc à entendre des "please", "Thank you" et les "More milk !" commencent également à se transformer en "Can I have more milk please ?". En écrivant ceci, j'ai l'impression d'être une vieille dame des années 50 mais je sais pas, j'ai du mal à apprécier un enfant lorsqu'il me parle comme à un chien. Après je sais que je ne peux pas leur en vouloir, ils ont été habitués à agir comme cela. 
Je sens que la mère commence aussi à en avoir marre de tous ces caprices. Je crois qu'en temps normal, lorsqu'ils vont à l'école, elle arrive à prendre sur elle mais là, les avoir à la maison 24h/24 en les entendant hurler la moitié du temps, ça à l'air de commencer à la saouler. 

Aujourd'hui, j'ai gardé seule les enfants tout l'après-midi et cela s'est très bien passé. Le petit garçon de 5 ans a tenté une crise mais j'ai appliqué les bonnes méthodes de Super Nanny en lui expliquant ce que j'attendais de lui, et il s'est finalement calmé. Les trois plus petits (fin du suspens : je garde quatre enfants) commencent à mieux tolérer ma présence. Ils veulent s'asseoir sur mes genoux, acceptent que je m'occupe d'eux et me demandent de jouer avec eux ("Ok, you can play with me 'cause you're my best friend"). D'ailleurs, aujourd'hui le plus petit m'a fait son premier câlin ! Ce jour est à marquer d'une pierre blanche ! En revanche, j'ai toujours un peu de mal avec la plus grande. C'est simple : elle me saoule. Elle a beau avoir sept ans, j'ai l'impression d'avoir devant moi une ado en rébellion. Elle est manipulatrice, elle répond, elle ment, fait des colères et j'en passe. Il faut l'entendre parler à sa mère parfois... je n'ai jamais parlé de la sorte à la mienne et je ne sais même pas comment la sienne peut tolérer qu'elle lui parle ainsi... Par exemple hier soir, elle était la seule à être encore debout et j'ai constaté du bazar dans la salle de jeu que je ne venais de ranger 5 minutes plus tôt. Je lui demande si c'est elle, elle me répond que non, puis avoue finalement que c'est bien elle. Je lui demande alors de ranger (ce que sa mère ne lui demande jamais, je n'ai jamais vu ces enfants ranger quelque chose). Elle range trois secondes montre en main et revient dans le salon. Je lui fais remarquer que ce n'est pas rangé et lui demande donc de le faire. Là, elle me regarde droit dans les yeux et me dit d'une voix ferme que c'est rangé. Dis comme cela, cela parait être rien mais j'aurais eu envie de lui mettre une (elle a finalement été ranger le bazar qu'elle avait mis). Elle a aussi tendance à exiger les choses, elle dit souvent à sa mère en tapant du pied qu'elle veut les choses "NOW" et attend qu'on exécute ses prières. Une vraie peste... Je suis contre le fait de frapper les enfants mais lorsque sa mère lui donne une fessée et que je l'entends pleurer après, je n'éprouve aucune compassion... (ou comment me transformer en monstre en un été). 

Bref, à part ceci, cela se passe bien avec les enfants.

Du côté des parents : père toujours adorable, de même pour la mère avec qui je m'entends très bien. Il nous arrive parfois les soirs de regarder la télé ensemble sur le canapé en grignotant des trucs (partager un paquet de chips = commencer une amitié). Mais bon, ce matin j'étais fatiguée et je me suis rendue compte que je trouvais qu'elle était quand même assez mollassonne...  A part la bouffe, elle fait quand même pas grand chose... Lorsque je la vois sortir du lit à 10h30 alors que je m'active depuis 8h30,et trainer en pyjama jusqu'à midi pour ensuite enfiler un bas de survet, j'ai envie de la secouer. Je comprends pas qu'on puisse se laisser autant aller... Ok elle est fatiguée à cause des enfants qui se réveillent la nuit mais je sais pas,  prends des vitamines, rend ses fringues à ton mari ou mets de l'anticernes... Elle a aussi un peu tendance à se reposer sur moi. Ok je suis la jeune fille au pair mais bon, cela veut pas dire que tu peux rester assise sur le canapé à me regarder plier le linge et laver le sol. Après j'avoue que j'ai été élevée par une mère maniaque dans une maison où rien ne traîne donc dès que je vois un verre sur une table ou une casserole dans l'évier, je me sens obligée de les laver tout de suite. D'ailleurs, lorsque les autres jeunes filles au pair que j'ai rencontré me demandent ce que je fais dans ma famille d'accueil, je leur réponds que je passe mon temps à nettoyer/ranger derrière eux. 

Quand je vois l'état de la maison malgré que je passe mon temps à la ranger, j'imagine à peine l'état dans lequel elle serait si je n'étais pas là... 

1 commentaire

  1. Je suis contre le fait de frapper les enfants mais lorsque sa mère lui donne une fessée et que je l'entends pleurer après, je n'éprouve aucune compassion... (ou comment me transformer en montre en un été).

    j'ai ris. hahahah :p

    romy

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥