Game of Thrones et introversion.



La dernière fois, je vous parlais de mon asociabilité depuis la reprise des cours. En fait, cette année, je n'ai pas envie de faire d'effort (oui oui, parler aux gens me demande de faire des efforts) (je me souviendrais toujours du merveilleux lapsus que j'avais sorti à une amie au lycée : "moi de toute façon, j'aime pas les gens"... cela veut dire ce que cela veut dire...). Après je reste avec quelques personnes mais je n'ai pas non plus l'impression d'avoir rencontré les gens qui vont donner un tournant à ma vie.

Tout à l'heure donc, en plein cours d'une matière au nom bien trop improbable pour la citer, je me demandais pourquoi je n'avais pas réussis à créer de début d'amitié avec mes confrères de TD. Après moult réflexions, j'en ai conclu que c'était parce que je ne regardais pas Games Of Thrones. Je ne sais pas comment j'ai pu pensé pendant toutes ces années que j'étais introvertie ! C'est vrai que c'est quand même un bon premier sujet de conversation... J'ai essayé de parler de Lost et des Frères Scott mais c'est so 2008 : les gens ils  peuvent pas comprendre. Du coup j'ai dû choisir entre commencer à la saison 1 pour avoir une vie sociale et ma réussite scolaire...

J'ai donc de très bonnes notes en ce moment... 


La chose positive à retenir dans cette histoire (outre le fait que je sois une fille pas du tout in), c'est que je m'en fiche. J'arrive enfin à me détacher de ce que les autres peuvent penser de moi. Cela ne me dérange pas d'être assise seule dans l'amphi, de passer mes heures de trous à bosser à la bibliothèque et j'en passe. Après tout, je ne suis pas à la fac pour ça (bon je vous entends me dire qu'il faut que je créé un réseau professionnel et blablabla sauf je ne sais déjà pas ce que je vais manger demain midi donc autant vous dire que pour moi, la fin de mon master est vraiment très loin).


(mais à part cela, tout va bien)

6 commentaires

  1. "Mais sinon ça va super", j'arrête pas de dire ça en ce moment ! :-)
    Ça doit être l'automne.

    Je te rassure je suis, moi aussi, passée complètement à côté de Game of Thrones. J'ai regardé les premières minutes du premier épisode l'année dernière sur D8, et pis j'ai baillé, et pis j'ai lâché. Celà dit je suis aussi passée à côté de twilight et d'Harry Potter, donc, non, définitivement je ne pense pas être représentative !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien me retrouve un peu dans ton article. Je me souviens qu'au collège j'avais une sacré bande de copines ! Puis au lycée on s'est perdues de vue puisqu'elles étaient dans un autre établissement, bien plus prestigieux que le mien d'ailleurs. & là je n'ai plus eu qu'une seule copine avec qui je suis d'ailleurs toujours en contact (mais passer trois ans avec une seule copine ça fait bizarre quand on voit tous les groupes autour de soi...) & puis ensuite je suis venue sur Paris pour mes études, je suis entrée à la fac, & je n'ai plus eu une seule copine. Ce n'était pas possible pour moi de me lier avec les courges qui m'entouraient. Je suis devenue l'asociale de la promo'. Au début ça m'affectais, je ne me sentais pas juste asociale, mais surtout pas aimée, nulle, ringarde. Un jour j'ai pu me détacher de tout ça & je me suis fait d'autres copines & d'autres copains. D'abord à travers le travail, puis en sortant, puis... enfin c'est la vie, quoi !
    Les années fac sont très importantes pour certains & moins pour d'autres alors on s'en fiche que tu aies toute une horde d'amis autour de toi, moi j'dis qu'il faut juste se sentir bien, aussi banal que cela puisse paraître :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de m'avoir raconté ton expérience ! C'est à peu près la même chose pour moi mais je n'aime pas me forcer, je ne vois pas l'intérêt de me lier d'amitié avec des gens que je n'apprécie pas spécialement. Je me réconforte en me disant que contrairement aux 3/4 des gens, je ne suis pas hypocrite ;).

      Supprimer
  3. Ps : Concernant Games of Thrones, j'veux pas dire mais du peu que j'en ai vu il y a quand même beaucoup de sang pour pas grand chose & pas mal de scènes moralement très dérangeantes... alors peut-être que ce sont les fans de cette série les gens bizarres, hein ! Aussi nombreux soient-ils ! La majorité est loin de toujours avoir raison; les américains ont voté Bush, c'était pas forcément une super idée par exemple hé hé

    RépondreSupprimer
  4. Même si on regarde la série, c'est sûrement pas le premier sujet de conversation qui me viendra à l'esprit pour aborder une personne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des gens qui sont prêts à tout pour se faire des amis ;)

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥