Traumatismes Irlandais (l'après)


Hier, une de mes amies au pair de l'autre bout de l'Europe (Italie) est venue me parler sur Facebook. Cela devait faire un mois qu'on n'avait pas discuté donc j'étais toute joie parce que j'ai eu un millier de bons souvenirs avec le reste de la bande qui sont remontés à la surface. 
- Il y a eu la fois où elle a essayé de nous faire une polenta avec une préparation toute faite dans une maison de vacances où les plaques ne chauffaient quasiment pas (il avait fallu être très patients et le résultat n'était pas terrible). 
- Le soir où avec une autre fille, nous avions décidé que ce soir était le grand soir et donc que nous allions voler des verres Guinness dans le  pub où on était sauf qu'on n'avait pas de sac et qu'on avait dû les cacher sous nos manteaux. 
- Les longues virées en voiture où le GPS ne fonctionnait plus et qu'on n'avait aucune idée de la route à prendre pour rentrer, notre géographie irlandaise n'étant pas très au point. 
- Le bon vin blanc à 3€ qu'on a découvert chez Lidl. 
- Le gros quiproquo quand une fille a raconté qu'un homme qui s'appelait Paul lui faisait des avances chaque semaine à la salle de sport de la ville et qu'on pensait que c'était le père de la famille d'accueil d'une autre fille, qui était donc marié (finalement, ce n'était pas lui mais il y avait donc deux Paul chauves d'une quarantaine d'année qui allaient dans cette salle). 
- Les fois où on pensait avoir compris ce que les autres disaient, mais qu'en fait, non
- Les têtes des réceptionnistes lorsqu'on visitait des châteaux et qu'on leur demandait des papiers en Français, en Espagnol, en Italien et en Allemand.
et il y en a tellement d'autres. 

Lorsque je compare mon été et ma vie actuelle, j'ai juste envie de tout plaquer et de prendre l'avion pour y retourner...





A un moment, je lui ai dit que depuis quelques temps, je n'arrêtais pas de rêver des enfants que je gardais. Ce qui a été marrant, c'est qu'elle m'a dit que c'était exactement la même chose pour elle. Elle m'a dit qu'elle en faisait même des cauchemars où la mère n'arrêtait pas de la critiquer et que les enfants étaient ingérables. Eh ben vous savez quoi ? Moi c'est pareil ! Ce ne sont pas vraiment des cauchemars mais je rêve que je suis en train de faire la vaisselle et que la mère me demande de garder les quatre enfants parce qu'elle a un rendez-vous ou de faire quelque chose de chiant et à chaque fois, je suis juste exaspérée et je me dis que j'ai envie que ça s'arrête. En général, lorsque je me réveille, je me suis bien soulagée que ce n'eut été qu'un rêve... Je rêve aussi beaucoup des enfants. La nuit dernière, j'ai rêvé que j'allais leur rendre visite et je les aperçois souvent en "personnages secondaires".

Ma conclusion est que ceci ressemble bien à une sorte de traumatisme intériorisé jusque là...

Il faut que je mène mon enquête et que je demande aux autres filles si c'est pareil pour elles...



1 commentaire

  1. Bonjour j'avais une petite question sur ton aventure en tant que fille au paire, par quelle organisme es-tu passé? Et ce qu'il faut avoir un niveau élevé en anglais ? Merci d'avance de ta réponse et bonne continuation :)

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥