Le retour des grandes décisions sur l'avenir

Quand j'ai remplis APB en terminale (à la sueur de mon front, je le rappelle), je me suis consolée en me disant que j'allais avoir la paix pour trois ans...

Hein, ça fait déjà trois ans ?

Eh ben ouais. Grosse claque dans la gueule (mais on commence à s'y habituer). 

La grande question qui tourne en boucle dans ma tête en ce moment est donc la suite :

Qu'est-ce que je fais maintenant ? 

Si vous avez la réponse, je suis toute ouïe. Mais en même temps, c'est de ma faute, je savais que je n'aurais pas dû dire "non merci" lorsque le voyant du métro m'a tendu sa carte de visite... 

Je trouve cela trop dur qu'on me demande déjà à vingt ans de choisir le métier que je vais exercer jusqu'à la tombe, alors avant vingt ans, je ne vous l'explique même pas. J'ai beau avoir déjà fait presque trois ans d'études post-bac et donc appris pas mal de choses, je n'ai que l'impression d'avoir survolé les matières. Certes, j'ai appris les théories de personnes importantes qui ont changé l'histoire mais je n'ai pas tellement appris de choses concrètes qui m'ont donné un aperçu de ce qu'il se passe réellement au quotidien lorsque l'on travaille dans ces milieux. Je trouve cela d'ailleurs assez comique lorsque mes profs de TD nous expliquent des choses bien compliquées pour finalement nous avouer que maintenant, cela se fait tout seul grâce à un ordinateur.


Quoi qu'il en soit, avant de prendre cette grande décision, je dois d'abord trouver un stage. Ca, c'est un autre problème. Je suis assez excitée à l'idée d'enfin faire un stage mais je le serais d'autant plus si je savais où envoyer mes candidatures (problème qui se pose rapport au fait que je ne sais pas ce que je vais faire de ma vie) (d'ailleurs, il faudrait peut-être que je me bouge un peu...). 

Cela me fait penser au jour où ma mère a dit au téléphone a une de ses amie "Je sais pas ce que je vais faire d'elle" en parlant de moi lorsque je faisais ma crise d'adolescence et que j'avais pleins de boutons sur le front (euh wait...). Elle avait peut-être raison en fin de compte.



Bref, tout cela pour dire que je ne sais pas quoi faire. Des fois, je me dis que j'aimerais bien être rédactrice web mais je pense que vu la formation que je fais, on va me dire que je suis un peu à l'ouest. Des fois, j'aimerais bien travailler dans la comm' parce que ça sonne bien de travailler dans la comm' mais je me rends compte que je ne sais pas en quoi cela consiste très concrètement. Des fois, j'ai envie de faire des trucs, mais je me dis que lorsque j'approcherais l'âge de la retraite (si la retraite existe toujours), j'aurais l'air un peu débile. Enfin plus généralement, à chaque fois que j'ai une vague idée, on me dit que c'est bouché et qu'il n'y a pas de travail. 

J'envisage donc de tout plaquer et d'aller vivre en haut d'une colline pour élever des chèvres et vendre du fromage. Au moins, ça réglerait le problème...


13 commentaires

  1. Je pense qu'aujourd'hui, avec tous ces gens qui changent d'orientation, font des reconversions, il ne faut peut être plus penser en terme de "métier que je vais exercer jusqu'à la tombe" ;) Bien sûr, il faut bien commencer quelque part, faire une formation pour avoir un métier derrière, mais on peut se tromper. Grande indécise, (et ignorante de certains choix qui s'offraient à moi aussi) j'ai fais une terminale ES avant d'aller en fac d'AES (administration éco et sociale). Pas du tout ma tasse de thé. Mais comme toi, je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie. Pourtant, je dessinais depuis l'âge de 12 ans, j'utilisais photoshop et j'avais appris seule à faire des sites internet vers 16 ans. Mais non, ça ne s'était pas illuminé dans ma tête, je ne savais pas alors, que ça pouvait être un métier. J'ai passé deux ans en AES. Je m'y suis cassé les dents, ennuyée, désespérée. Jusqu'au jour ou on m'a parlé d'infographie. Je m'y suis intéressée, j'ai postulé, j'ai été prise en école. 3 ans plus tard je partais faire le stage et le début de métier le plus beau au monde pour moi. J'étais graphiste en maison d'édition. Aujourd'hui je suis freelance, mais je sais qu'avec le recul je suis contente de ne pas avoir intégré mon école de graphisme juste après le bac. Je n'aurais pas eu la maturité que j'avais quand j'y suis finalement entrée. Si tu as envie de faire rédactrice web alors que ta formation est totalement à l'opposer, pose toi la question, ré-oriente toi s'il le faut, dans la vie, c'est mieux d'avoir un job qu'on aime tout de même ! Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que tu as raison, on change de plus en plus de voie maintenant. De mon côté, je me lasse très vite et pour preuve, j'ai voulu faire à peu près tous les métiers du monde. Du coup, j'ai peur de me réorienter pour finalement que rendre compte que cela ne me plait pas non plus. Cette année je suis en licence de Gestion donc je compte la terminer parce que je pense ne pas m'être fermée beaucoup de portes et aussi parce je pense que cela pourra être un atout pour la suite.
      En tout cas tu as eu un très beau parcours, je te remercie de l'avoir partagé :)

      A très bientôt et merci ! :)

      Supprimer
  2. Pour moi l'angoisse d'APB remonte à moins d'1 an et je suis actuellement en L1 d'eco gestion, mais plus pour longtemps... Ne sachant pas ce que je veux faire plus tard, j'avais mis eco g puisque j'étais en ES en me disant "c'est la continuité" sans vraiment être informée de ce qui m'attendait... Conclusion : je n'aime pas du tout, trop vague, trop de maths, de calculs, de théories, il n'y a que l'anglais et le cours d'eco qui me plaisent vraiment
    Je suis donc en train de préparer des dossiers pour me réorienter fin janvier au S2, le soucis c'est que j'ai pas plus d'idée qu'avant, du coup je demande, AEI (administrations et échanges internationaux) avec plusieurs options rendant la filière séléctive, mais aussi droit, et LEA pour assurer mes arrières, tout en sachant (ou du moins en étant presque sûre) de changer à nouveau en semptembre

    Bon ça c'était le "petit" écart sur ma vie palpitante, maintenant le fait que tu ne saches pas ce que tu veux faire concrètement, (ok, je sais ô combien ça ne change rien de savoir qu'on est pas la seule dans ce cas, mais il est bon de le dire, la grande majorité des gens ne savent pas vraiment ce qu'ils veulent)

    Ce que tu dois surtout garder en tête c'est déjà qu'il n'y a sûrement pas UN métier que tu vas faire toute ta vie, ou du moins c'est pas obligé, tout bouge, et il y a toujours des opportunités, des nouveaux projets etc... Je suis de celles qui croit au "je plaque tout et je vais vivre à l'autre bout du monde/j'ouvre un restaurant/je monte ma boite de (...)/je reprends les études pour devenir (...)/ etc...." rien n'est définitif et tu peux exercer un truc qui te plait pendant 10 ans puis totalement changer de carrière

    Bon ok ça n'aide toujours pas à savoir, mais suis ton instinct, tente, pour ton stage par exemple, postules dans plusieurs secteurs différents si tu en as la possibilité, si ce que tu fais te plait, fonce, et sinon ça te permettra au moins de savoir ce que tu veux ou non

    Par rapport à la comm je t'avoue que je me tâte à postuler en septembre prochain pour la licence de comm de la sorbonne, (à defaut de pouvoir investir dans une école de commerce) parce que les cours m'intéressent et que je vois derrière des métiers type attaché de presse/chargé de comm ce qui sur le papier à vraiment l'air cool. Le soucis majeur étant les "on dit" sur les débouchés réelles, les gens qui te rabbachent sans cesse "mais y'a pas de boulot dans la comm, faut être pistonné, blablabla" qui font douter...

    Bref je m'éparpille et t'écris un commentaire plus long que ton article ça va plus, l'essentiel à retenir c'est ne t'angoisse pas trop (facile à dire je sais), fais toi confiance, et fais confiance aux choses, tout finit par arriver, s'éclaircir etc... Si tu veux quelque chose fonce, et si tu te trompes ou change d'avis, c'est pas si grave, change!!!! En te souhaitant du courage dans ta recherche de stage et puis des idées pour l'avenir, ainsi qu'une bonne fin de semaine

    Amel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Lema ! :)

      J'ai aussi fait une licence éco gestion donc je sais de quoi tu parles ! Finalement, j'y suis restée et je m'y suis faite (plus ou moins, pour la micro, ça n'a jamais été le cas ^^). La licence pour laquelle tu veux postuler à l'air pas mal, j'en ai déjà entendu un petit peu parler.

      Tu as raison, maintenant j'essaye de me positionner sur un long-terme pas trop trop lointain en me disant que je pourrais toujours évoluer dans mon métier ou tout simplement faire quelque chose d'autre.

      Je te remercie en tout cas pou ton message, cela faisait longtemps que tu ne m'avais pas donné des nouvelles donc cela me fait plaisir.

      A très bientôt.

      Supprimer
  3. Tes études ne détermineront pas forcément le métier que tu exerceras tout au long de ta vie. Dans certaines grosses entreprises, il y a des gens qui passe de responsable communication à responsable RH puis à responsable compta en 10 ans. D'autres entreprises te mettront dans une case pour le restant de tes jours.

    En ce qui me concerne j'ai fait un compromis entre les études qui me plaisaient (la communication, les langues) et les études qui faciliteraient mon entrée sur le marché du travail.

    J'avais entendu dire "la communication est un secteur bouché" et il est vrai que beaucoup de gens en communication galèrent un peu.

    Je ne sais pas si mon choix le plus judicieux, et je n'essaie pas du tout de te dire de ne pas faire de la com, j'essaie juste de t'apporter mon expérience ; )

    Le seul conseil que je peux te donner c'est : plus que tes études, c'est surtout tes stages qui détermineront ce que tu feras. Les stages sont hypers importants ne les néglige pas ;)

    Bon courage

    Et désolée pour ce message un peu brouillon, je suis un peu fatiguée, et je ne me suis pas relue ^^ ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !

      Je te remercie beaucoup pour ces conseils, surtout pour ce qui est du stage puisque je suis actuellement en plein dedans !
      J'avoue que je suis un peu perdue en ce moment et cela me fait d'ailleurs assez peur. M'enfin, j'ai quelques petites semaines devant moi pour réfléchir et mettre les choses à plat...

      Merci encore une fois et à très bientôt :)

      Supprimer
  4. Je suis en M1 et je suis comme toi, je n'ai absolument aucune idée concrète de ce que j'aimerai faire (même si je suis bien attirée comme toi pour partir à la montagne éléver des chèvres, parce que c'est trop mignon, les chèvres).
    Bref toujours est-il qu'il ne faut pas que tu t'arrête à ta formation, elle reste assez large et je suis sur qu'il y a moyen pour t'orienter vers quelque chose qui sembe différent. Ton stage c'est l'occasion de découvrir un métier ou un milieu professionnelle, pourquoi ne pas le faire dans la com justement, ça te donnerait une idée ? Renseigne toi également pour rédacteur web car je pense que ta licence n'est pas totalement à côté de la plaque pour faire ça :)
    Bon courage en tout cas, ne baisse pas les bras, accroche toi !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Blandine !
      Merci pour tous ces encouragements ! Je pense justement chercher un stage dans la com pour pouvoir découvrir d'un peu plus près ce milieu et être confrontée à des professionnels qui exercent au quotidien. La rédaction web m'intéresse également mais bon, je me dis que j'aime écrire mais que je ne suis pas sure d'avoir des qualités rédactionnelles assez remarquable pour pouvoir en vivre et en faire mon métier...

      Enfin bref, il faut que je réfléchisse sérieusement à tout ça...

      Merci encore et à très vite :).

      Supprimer
  5. Haha c'est marrant j'écrivais il ya quelque temps dans mon blog que je voulais vendre du fromage aussi...
    Je bosse dans la com' un peu par hasard mais j'arrête bientôt. On est tellement nombreuses à ne pas savoir quoi faire dans notre vie... bon courage et à bientôt ! =)

    RépondreSupprimer
  6. Tu as tout mon respect pour être en L3 perso j'ai tenu jusque là, mais je ne tenterai même pas un 2ème semestre, entre micro, maths et stats info je ne sais pas ce qui m'achèvera le plus vite...

    Voila ce qui n'est pas simple mais pourtant important de se dire c'est que rien n'est fixé à vie et qu'un choix ne détermine pas tout ce que tu vas faire

    C'est toujours un plaisir, bonne soirée, bonne semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah merci ! Plus que quelques mois et je tirerais un gros trait derrière cette licence ;).
      Passe également une bonne semaine et de bonnes fêtes si on ne se recroise pas avant ;)

      Supprimer
  7. Tu me fais énormément penser à moi dans ta réflexion et ton parcours! J'ai fais un bac art appliqué pensant savoir ce que je voulais faire, mais en fait je me suis retrouvée à la fac pendant 3 ans. J'ai validé une licence qui ne m'interessait pas plus que ça mais au moins j'avais un bac +3. Arrivé en fin de L3, je ne savais pas quoi faire. J'ai voulu me réorienter, faire un apprentissage, les cours par correspondances, travailler... Bref je savais pas du tout ou j'allais. J'ai posé des CV en septembre en me disant que je ferais une formation dans l'année. Finalement je bosse dans un collège au CDI en tant qu'assistante documentaliste. Je me pose un peu moins de question, je sais que dans 3 ans j'aurais accés a tout les concours de l'éducation nationale, en attendant j'ai un petit boulot qui me nourris et qui m'offrira peut être des débouchés selon mes décisions.
    Tout ça pour dire que parfois à force de chercher des réponses on ne sait même plus quel est précisément la question. Je ne dis pas qu'il faut rien faire, mais simplement que ta voie se construira "toute seule" selon des opportunités, des choix, des envies, des changements d'avis, des circonstances.
    Après je te dis ça mais autant ta voie est déjà toute tracé :P Je ne sais pas, mais je pense qu'il n'y a rien d'inquiétant dans le fait de ne pas savoir où l'on va à 20 ans :)
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Ton parcours est très intéressant. Je te souhaite vraiment de réussir tes concours.

      J'espère aussi que tout se construira tout seul. Pour l'instant, j'avoue que c'est ce que j'ai fait la plupart du temps.

      En tout cas je te remercie pour ton message très positif :).

      A très bientôt.

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥