Un bilan un peu plus personnel

Je sais que j'ai déjà écrit un article bilan de l'année qui vient de s'écouler mais c'était avant que mon regard se pose sur ma memory jar. Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore très familiers avec, le principe est tout simple : à chaque fois qu'un événement joyeux arrive dans votre vie, vous l'immortalisez sur un petit bout de papier que vous déposez dans votre jar. A la fin de l'année, on ouvre tout et c'est l'occasion de se replonger dans tous ces moments qui nous ont donné le sourire et que l'on aurait pourtant presque oublié. 

Cet article est donc un peu plus personnel que le précédent quoiqu'un peu répétitif à certains moments donc je ne sélectionnerais que les "événements principaux".



Mon année a commencé au cinéma avec mes petits bouts de chou que j'aime de tout mon coeur. Nous avions des places prépayées à utiliser impérativement car c'était la date limite donc nous y sommes allés avec leur maman. Nous avions huit places donc étant quatre, nous avions dû enchaîner deux séances à la suite. Nous avions d'abord regardé La Reine des Neiges, puis Belle et Sébastien. Ce fut une journée fatigante mine de rien mais surtout très amusante. Il m'arrive rarement de faire des activités avec eux et cela me fait d'ailleurs beaucoup de peine de constater à quel point ils grandissent à chaque fois que je les vois.

C'est aux alentours du mois de Mars que j'ai décidé que je devais partir à l'étranger pour prendre l'air. Même si au fond, j'avais très envie de perfectionner mon anglais, avec du recul, je pense que ce n'était que ma seconde motivation. J'avais besoin de partir, de voir des choses différentes et de m'éloigner de certaines personnes. J'ai acheté mes billets d'avion quelques semaines après, la boule au ventre, mais convaincue que j'avais pris la bonne décision. 

Au mois d'Avril, je suis allée au meilleur concert de toute ma vie. Cela faisait des années que j'espérais pouvoir ressentir cela un jour : sentir la musique partout dans mon corps et être en communion avec les musiciens. Je me souviens que mon appareil n'avait pas quitté mon sac car je ne voulais pas prendre le risque d'en perdre une seule miette. 

Au mois de Mai, je suis sortie de ma zone de confort et suis allée faire un karaoké pour fêter l'anniversaire d'une amie. Cela faisait des mois qu'elle nous radotait qu'elle voulait en faire un donc nous l'avions traînée dans tout Paris en prétextant que nous cherchions un métro et que nous nous étions perdues, pour finalement atterrir devant le bar. Cela me faisait plaisir de lui faire plaisir, mais je n'étais pas franchement à mon aise. Finalement, nous avions sorti chanté des vieux classiques aux chansons honteuses des années 2000 en passant par des comédies musicales et nous nous étions éclatées. 

Le mois de Juin mettait fin à ma deuxième année. Après les partiels, nous sommes allées au Parc Astérix. C'est mon parc préféré, bien avant Disney. J'y allais beaucoup avec ma famille lorsque j'étais petite et puis en grandissant, je n'y suis plus allée. Cela faisait donc pas mal d'années que je n'y avais pas mis les pieds et cela m'a fait plaisir d'y retourner car j'y ai plein de bons souvenirs. Quelques jours plus tard, ce fut l'heure des au revoirs puisque mon périple commençait tandis que certaine de mes amies partaient faire leurs études à l'étranger. Nous avions passé la journée dans un parc et je me souviens que je m'étais sentie drôlement bien parce que cela faisait longtemps que je n'avais pas pris le temps de profiter un peu de la vie et du beau temps. Ce fut cependant une journée assez triste finalement puisqu'elle sonnait la fin d'une période : notre petit groupe se séparait et nous allions chacune continuer notre petit bout de route. 

Je pense que j'ai assez parlé de mon été ici. Je dois vous saouler à force... Je ne rappellerais donc que quelques événements.
Il y a d'abord le petit road-trip que nous avions fait avec d'autres filles au pair dans une ville près de Galway. J'avais adoré parce que nous avions pu décompresser loin de nos petits monstres tout apprenant à mieux se connaitre. Nous avons pu nouer de très bonnes amitiés et ce malgré la barrière de la langue et nos différentes cultures.
Il y a aussi eu le jour où nous étions en voiture avec la mère et les enfants et celle-ci leur avait promis de les emmener à l'air de jeux après avoir fait notre course sauf qu'il s'était mis à pleuvoir entre-temps. Finalement, elle avait décidé que la pluie n'aurait pas gain de cause donc nous sommes tout de même allés à l'air de jeux bien que tout était mouillé. Nous avons joué avec les enfants, fait de balançoire, nous sommes montées dans les maisons en bois et j'en passe. Nous étions tous rentrés les fesses toutes mouillées. Je m'étais rendue compte que même si cette mère avait des défauts, elle savait s'amuser avec ses enfants et j'aurais aimé avoir des souvenirs pareils avec mes parents. 
Enfin, je retiendrais aussi la soirée de départ qu'elle m'avait organisé, avec ses amies que j'avais côtoyées ainsi que des amies à moi. J'avais versé mes premières larmes à table lorsque j'avais réalisé qu'ils s'étaient tous déplacés pour me dire au revoir, me remercier et me couvrir de cadeaux. Même si cela n'avait pas été facile tous les jours, j'étais contente de voir que j'avais finalement bien fait mon job parce que je m'en allais en ayant laissé une bonne image de moi. 

A côté de cela, il y a eu tout ce que le blog et vous m'avez apportés. Cette année, le nombre de visites a explosé tout comme le nombre de personnes qui me suit sur les réseaux. J'ai aussi fait plusieurs fois la Une humeurs sur Hellocoton, ce qui a beaucoup aidé. Je me répète peut-être mais je ne vous remercierais jamais assez de faire vivre ce blog.
Je me souviens parfaitement du jour où j'ai décidé d'ouvrir un blog, il y a déjà cinq ans. Je me sentais seule et si je pensais écrire dans mon coin, j'avais secrètement envie de rencontrer des personnes qui me ressemblent et qui me comprennent sans me juger. Je n'ai pas pensé une minute en arriver jusqu'ici.  Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je ne suis pas quelqu'un qui parle beaucoup, j'ai plutôt tendance à tout garder pour moi donc ce blog est ma petite thérapie maison. Je sais que si cela ne va pas, il y a aura toujours parmi vous des personnes bienveillantes qui prendront le temps de me laisser un message de soutient. Avec du recul, je me dis quand même que vous ne me connaissez pas, que vous ne reconnaîtriez pas si vous me croisiez dans la rue et pourtant, vous vous souciez de ce que je peux ressentir et sachez que cela fonctionne dans les deux sens.

On sous-estime souvent le pouvoir des mots...

Merci du fond du coeur... 

5 commentaires

  1. Quand je suis parti à l'étranger, améliorer mon anglais était aussi ma seconde motivation ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cela passe mieux au niveau de l'entourage ;).
      Bonne année et à très vite.

      Supprimer
  2. C'est décidé, cette année j'adopte la memory jar ! Ton post m'a beaucoup émue car il m'a rappelé certains souvenirs, surtout quand tu parles de ton expérience en tant que jeune fille au pair... Je te souhaite le meilleur pour cette année, et surtout beaucoup de bonheur !
    D'où je suis, je t'envoie une bulle d'amour ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu as été jeune fille au pair toi aussi ? :)
      Je te remercie en tout cas, je te souhaite évidemment les mêmes choses et bien plus.
      A très bientôt <3

      Supprimer
  3. quelle bonne idée la memory jar, voilà une chose que je vais tenter de faire en 2015, j'ai toujours voulu faire ce genre de trucs (je suis une vraie collectionneuse de souvenirs) mais je ne me doutais même pas que d'autres personnes avaient déjà eu l'idée aha
    gros gros bisous Tinhy merveilleuse année à toi

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥