Arrêtez de m'inciter à perdre du poids.

Disclaimer : j'aimerais attirer votre attention sur le fait que je ne prétend en aucun cas être la voix de la sagesse. J'ai essayé tant bien que mal d'écrire ce que je pensais et je m'excuse par avance des maladresses qui peuvent se glisser dans ce texte. C'est un sujet très important et très sensible pour moi. Je suis prête à entendre des critiques constructives mais je vous donne encore une fois mon point de vue qui découle de mes propres expériences et donc des choses que je connais. Mon objectif n'est absolument pas de blesser ou de froisser qui que ce soit.
Je vous recommande par ailleurs la vidéo d'Horia que vous avez peut-être déjà vu, et qui m'a beaucoup ouvert les yeux à ce sujet.


* * *


La goutte d'eau
L'autre jour, je regardais la télé et j'ai failli péter un câble en voyant une pub pour un énième appareil anti-cellulite. Ce fut la goutte qui a fait débordé mon vase ! A l'approche de l'été, les magasines féminins pullulent d'astuces pour perdre du poids, pour avoir un ventre plat et ressembler à une déesse dans son bikini et cela m'énerve comme beaucoup de monde !

Plus généralement, je suis énervée par tout cet engouement autour du corps, la mode du moment étant d'avoir un style de vie healthy, de faire beaucoup de sport et de boire des smoothies toute la journée. Je suis aussi lassée de voir des photos de corps parfaits de filles sur Instagram et ailleurs et j'ai envie de m'arracher les yeux à chaque fois que j'entends les mots "rééquilibrage alimentaire".




Pourquoi tant de haine ?
Lorsque j'ai pris conscience que j'accumulais pas mal de haine envers toutes ces choses, j'ai voulu comprendre pourquoi. Cela m'a d'ailleurs pris beaucoup de temps. Un peu de jalousie ou peut-être de l'envie, je me suis dit. Je suis finalement arrivée au fait que tout ceci me complexait au lieu de me motiver. Je n'ai pas un corps "parfait", mais j'avoue être plutôt mince et disons que je n'en ai pas à m'en plaindre. Comme vous avez pu le lire ici, j'ai toujours eu un rapport assez étrange avec mon corps. Je l'ai longtemps détesté (et je pèse mes mots), mais avec le temps, j'ai essayé d'apprendre à l'aimer malgré ses défauts. Et pourtant...


J'ai beau faire un 36, j'ai de la cellulite. Je me disais que ce n'était pas si grave que cela puisqu'il est bien connu que la grande majorité des femmes en ont. Pourtant, lorsque je lis partout qu'il faut la combattre à tout prix, je me dis que je devrais peut-être en avoir honte finalement. Depuis, j'ai ajouté ma cellulite à la liste de toutes les choses qui m'horripilent sur mon corps.
J'ai aussi un ventre plutôt plat grâce à de nombreuses années de sport, mais mes abdos ne sont pas tellement dessinés. Pas grave, je me dis. Et puis ensuite, je vois des photos sur Instagram où les filles montrent leurs ventres hyper musclés et leurs astuces pour se débarrasser du gras. Alors je complexe et je cache le mien.
C'est la même chose lorsque je mange mes tartines de Nutella tandis que les filles sur Youtube nous montrent leurs petits déjeuners hyper équilibrés avec des smoothies et plein de fruits et de graines.

Bref, la liste et longue et je pense que vous avez compris. Je me dis que tout ceci me fait complexer, moi qui ne suis pas en surpoids, alors que peuvent ressentir les filles qui sont un peu plus rondes ? Je parle ici particulièrement de Youtube où les filles qui regardent des vidéos sont souvent jeunes et prennent ces stars pour des modèles. Je me demande comment réagissent celles qui font cette taille et plus lorsqu'elles entendent "Je ne me sentais plus bien dans mon 42 alors je commence un régime". Je peux vous garantir que la majorité d'entre elles va se dire qu'elles devraient peut-être elles-aussi en faire un.

Pourtant, je ne leur jette pas la pierre et je ne vous en jette pas non plus si vous faites partie de ces gens. Je ne pense pas que l'objectif de la plupart de ces personnes soit de faire complexer les autres et de se venter de leur style de vie et de leur corps parfait. Je pense que la plupart d'entre elles souhaite motiver les autres à avoir un beau corps pour pouvoir enfin de sentir bien.


L'origine du problème
Le problème pour moi est là : on se trompe d'objectifs ! La finalité n'est pas d'avoir un corps parfait mais de se sentir bien dans sa peau. Vous pouvez penser que les deux vont ensemble mais c'est faux à mon sens. Le corps parfait que nous avons en tête et que vous voyons placardé à tous les coins de rue n'existe pas. Ce corps parfait est un corps retouché, un corps d'enfant qui n'a pas encore fait sa transition vers un corps de femme. C'est un corps souvent faible et sous-alimenté. Ayant aussi eu des problèmes à ce niveau-là, je peux vous assurer que vous ne serez jamais entièrement satisfaite et qu'il y aura toujours un petit endroit de votre corps qui vous gênera. Chaque personne est différente et un corps est personnel et n'a pas à être comparé à ceux des autres.
Les personnes qui ont besoin de perdre ou de prendre du poids à cause de problèmes de santé n'ont pas besoin de vous. Les médecins, les diététiciens et les professeurs de sport sont là pour cela. De même, vos régimes, votre alimentation et le reste ne regardent que vous. Je pense aussi que ces personnes ne se rendent pas compte des risques qu'elles prennent en exposant des régimes à des enfants et des adolescents qui sont trop jeunes pour en faire.

Le véritable objectif pour moi est de se sentir bien dans son corps. Ce n'est pas un travail physique, mais un travail psychologique. Être bien dans son corps, cela s'apprend. Il faut l'accepter tel qu'il est et apprendre à le mettre en valeur. Être bien dans son corps, ce n'est pas être parfaite.

Alors oui, plutôt que de nous montrer comment atteindre ce corps utopique, ces filles et ces magasines devraient plutôt nous apprendre à nous sentir bien et à nous accepter. A nous faire aimer notre corps plutôt qu'à nous créer des complexes.


26 commentaires

  1. Encore une fois, tu as complètement raison. Enjoyphoenix en avait bien parlé aussi en disant que ok, le healthy lifestyle c'était bon pour la santé et c'est à la mode et tant mieux mais elle ne veut pas être super healthy parce que ce n'est pas un mode de vie qui lui convient. Et j'ai trouvé ça super bien de dire ça aux jeunes qui la regardent: si le sport c'est ton truc, vas-y fonce... mais si tu sais que tu préfères manger plus gras quitte à ne pas faire du 36, et ben vas-y aussi. Et c'est ça que les jeunes filles ne comprennent pas (alors que je trouve que la plupart des adultes l'ont appris avec le temps), c'est que tu peux être plus heureuse en surpoids plutôt qu'en étant plus mince mais avec un mode de vie qui te prive de ce qui te fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens bien de cette vidéo de Marie et j'étais également entièrement d'accord avec elle !
      Je suis aussi entièrement d'accord avec ce que tu dis ici. Ce qui me dérange, c'est qu'elles essayent d'imposer leur style de vie, d'en faire une norme...

      Certaines youtubeuses ont commencé à parler de ce sujet et j'espère qu'elles seront de plus en plus nombreuses à prendre la parole !

      Merci de m'avoir donné ton avis. A bientôt :)

      Supprimer
  2. J'ai du me battre pendant 12 ans contre des troubles du comportement alimentaire, et aujourd'hui j'ai appris à m'aimer avec mon 46.
    A coté de ça j'ai une vie saine, je fais beaucoup de sport, et je suis heureuse, sans compter que je ne e rationne jamais niveau nourriture, j'équilibre juste ce qu'il faut.
    Alors oui, je comprend tout à fait le message que tu as voulu faire passer dans ton article, et je le partage tout à fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Eh bien je te félicite pour ton parcours. Tu as de quoi être fière !
      L'important est en effet de se sentir bien dans sa peau tout en étant en bonne santé.

      Bravo encore une fois et merci pour ce témoignage.
      A très vite :)

      Supprimer
  3. Je bois du smoothie mais parce que c'est bon ! :) Quant au rééquilibrage alimentaire ce n'est pas un régime dans le sens restrictif, c'est un régime dans le sens premier du terme (un peu comme un régime politique je dirais), et c'est contrôlé par un nutritionniste. C'est manger équilibré (mais sans s'interdire des bonbons de temps en temps). En fait le rééquilibrage alimentaire c'est tout-à-fait sain, et ça se fait tout au long de l'année, c'est juste une habitude à prendre.

    Quand tu dis que tu penses que ces filles veulent motiver les autres à se sentir bien et pas se montrer... mon côté ironico-paranoïaque éclate de rire. Parce que finalement aujourd'hui, dans la société, c'est quoi réussir dans la vie ? C'est avoir des amis, une jolie maison, un travail épanouissant, qui rapporte de l'argent mais pas trop (sinon on te critique), et avoir un corps qui correspond à ce que l'on voit partout. Moi je crois que ces filles au contraire elles sont là pour se montrer ! (ouh la mauvaise langue !) "Regardez mon ventre super plat ! j'ai atteint le saint graal !" "je mange bien ! équilibré !" "je vais du sport, je participe au marathon de Paris demain, regardez la brassière ultra-courte-qui-montre-mes-abdos que je me suis achetée pour l'occasion !" (évidemment je caricature, hein, mais sur le principe...). Ces filles ont atteint, ou pensent avoir atteint, le saint graal avec leur corps, alors elles sont fières et elles le montrent, comme les gens montrent leur bagnoles ou leurs photos de vacances à l'autre bout du monde.

    Je crois aussi que le corps "parfait" et le fait de se sentir bien ne vont pas forcément ensemble même si je me suis souvent posé la question et que je me la poserai certainement tant que je n'aurais pas expérimenté (ça me fait penser à l'article de Dounia qui était en sélection ^^').

    Par contre sur la comparaison j'émets une remarque : un psy (je crois, ou quelque chose comme ça il me semble) disait que se comparer permettait de se situer par rapport aux autres et que, à ce que j'ai compris, c'est sain quand ça ne va pas dans le maladif.
    Pareil pour le fait que c'est un travail psychologique. Comme je le disais à Dounia ce matin, même si la confiance ne vas pas forcément en même temps que le changement du corps, il "faut" faire les deux, je veux dire... un esprit sain, certes, mais dans un corps sain. Après c'est à chacun de savoir s'il veut ou non se mettre au sport, maigrir, etc. Mais, en critiquant l'aspect concentration sur le corps, on ne peut pas aller à l'extrême dans le côté inverse avec concentration seulement sur l'esprit. Ça doit être un juste milieux.

    Mais les magazines n'arrêteront pas, et ne se mettront pas non plus au juste milieu : ils vivent en partie de la pub pour le maquillage et les crèmes amincissantes alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Comme je l'ai répondu plus haut dans les commentaires, ce qui me dérange, c'est le fait qu'elles imposent leur style de vie en en faisant une norme et une mode à suivre. La plupart des filles qui parlent de rééquilibrages alimentaires ne sont pas suivies par des nutritionnistes et, en en parlant dans leurs vidéos, incitent les filles à, justement, ne pas en consulter non plus. Des filles très jeunes boivent leur parole et cela m'inquiète beaucoup.

      A propos de leurs motivations, j'avoue que j'aurais tendance à penser comme toi, mais j'essaye d'être optimiste et de ne pas trop faire de généralités... J'aime penser que certaines le font vraiment pour les autres...

      Pour ce qui est de la comparaison, je ne suis pas vraiment convaincue. On a en effet tendance à se comparer aux mannequins et autres, et je ne pense pas que cela soit très sain :/.
      Enfin, je pense qu'il est important d'être en bonne santé et on peut être en bonne santé tout en ne faisant pas une taille ""standard"". J'ai même envie de dire que ma phrase est fausse parce que, ce qui compte vraiment, c'est de respecter les choix et les modes de vie des gens. Si certaines personnes sont surpoids, en sont conscientes et l'acceptent, je considère que personne n'a à leur dire de perdre du poids.

      En définitive, ce qui me dérange, c'est que la société nous impose une norme à suivre et exclu et pointe du doigt ceux qui sont en dehors.


      Je te remercie de m'avoir donné ton avis sur ce sujet.
      A très bientôt :)

      Supprimer
    2. Tu as raison de t'inquiéter parce que c'est inquiétant !

      Peut-être que certaines le font pour que les autres filles ressentent leur bonheur mais, sincèrement, je ne suis pas convaincue...

      Non, je ne parlais pas des mannequins, mais des gens dans le rue type "tiens, elle a le nez plus long que moi" "je suis plus jolie qu'elle !" etc.
      Tout-à-fait ! Chaque personne fait ce qu'elle veut sur son corps ! Ça vaut aussi pour les piercing, les tatouages, les avortements, et tout le reste ! Sinon, à ce train-là, si le corps ne nous appartient pas, un viol n'est pas un viol, puisque notre "non" ne vaut rien (exemple un peu sordide mais tellement parlant !).

      C'est ça... on a cette tendance à toujours partir dans l'extrême, pour combattre la mal-bouffe on va dans l'extrême de la santé, et ceux qui ne suivent pas sont des tocards.

      Supprimer
    3. Ah d'accord, je n'avais pas bien compris cette histoire de comparaison ! Je ne suis pas une experte en la matière mais les psychologues ont peut-être raison !

      J'aime beaucoup ta dernière phrase, elle me parle beaucoup ! Je te rejoins tout à fait sur ce point.

      Supprimer
  4. Comme je l'ai dit récemment, je pense qu'il faudrait être fou pour etre contre le "healthy" qui veut dire "en bonne santé", "sain". Mais Etre en bonne santé c'est physique et mentale. Et quand ça tourne à l'obsession ce n'est plus healthy.

    Certain(e)s font du sport en pensant juste à avoir un corps parfait, et ça ne me dérange pas, je leur souhaite de réussir. (J'aimerais également avoir un corps parfait ). Après tout, pourquoi pas si on se sent mal dans sa peau ? Mais dans ce cas là on n'est plus dans le "healthy", on est dans le "physique pur" ... et il n'y a rien de mal à cela (si c'est assumé). Certains se coiffent pour se sentir bien, d'autres font des abdos, tant que ça nous permet d'être bien, et que ce n'est pas dangereux pour la santé,.

    Mon commentaire est un peu confus, désolée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ta façon de voir les choses et je te rejoins sur certains points, notamment lorsque tu parles du "healthy" comme une association entre le physique et le mental.

      Encore une fois, je suis surtout dérangée par le fait qu'elles imposent leur style de vie en faisant culpabiliser celles et ceux qui ne le suivent pas. Elles le vendent comme étant un idéal à atteindre. Elles ne se rendent pas compte qu'elles sont en train de dire à des jeunes filles en pleine croissance de manger des graines et de se tuer au sport !

      Je n'ai rien contre le fait d'avoir une bonne hygiène de vie, au contraire. C'est important pour être en bonne santé mais ce n'est pas ce qu'elles prônent. Elles prônent l'atteinte d'un corps parfait et c'est ça qui est nocif !

      En tout cas, je te remercie de m'avoir donné ton point de vue.

      A bientôt :)

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si c'est elle que tu prenais comme exemple, mais la dernière vidéo de Jenesuispasjolie à ce sujet m'a donné envie de casser des trucs.
    J'ajouterai une seule petite réserve : même "les médecins, diététiciens et professeurs de sport" que tu évoques ne sont, malheureusement, pas toujours des références concernant leurs diagnostics sur le poids des patients. Preuve en est que beaucoup continuent à brandir l'imc comme outil de mesure de base alors que les critères de ce truc ont été démontrés caducs, et que pas mal de médecins ont tendance à systématiquement blâmer le poids des patients en surpoids comme responsable de tous leurs problèmes de santé, sans jamais envisager une autre cause.
    Sinon super article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je parle principalement de JNSP. Sa dernière vidéo a eu le même effet sur moi. Je trouve ses propos absurdes et je ne comprends pas qu'elle ne s'en rende pas compte lorsqu'elle fait ses montages ! Lorsque je lis les commentaires, c'est encore pire car tout le monde boit ses paroles ! C'est très inquiétant !

      Il est vrai que j'ai aussi entendu de nombreuses critiques quant à l'IMC. J'avoue ne pas réellement m'y connaitre donc je préfère m'abstenir de dire d'éventuelles bêtises.

      Quoi qu'il en soit, merci pour ta réaction.
      A bientôt :)

      Supprimer
  6. Moi j’ai commencé à prendre peur il y a pas si longtemps quand je me suis rendue compte que beaucoup de filles s’épilent les sourcils pour qu’ils soient mieux dessinés. Je me suis demandé jusqu’oû les filles allaient devoir aller avant d’arrêter de vouloir tout changer chez elles (je crois qu’au final côté corps c’est plus stressant d’être une fille qu’un mec mais après je le trompe peut-être). En tout cas ton article est vraiment pertinent.
    J’ai toujours pensé que la pression sociale par rapport au corps était énorme (ne serait-ce que l’épilation, ça aussi c’est toute une histoire même si ce n’est pas exactement la même chose que ces questions de poids)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends ce que tu veux dire ici ! Je pense en effet que nous sentons une grosse pression par rapport au corps. En même temps, la minceur/maigreur nous est exposée quotidiennement donc c'est une sorte de cercle vicieux finalement...

      Merci de m'avoir exposé ton avis avis sur la question.
      A bientôt.

      Supprimer
  7. J'ai arrêté de suivre la plupart des youtubeuses beauté/mode à cause de toutes ces modes et toutes ces discussions tournant autour du poids. Je suis pas parfaite physiquement, mais ça fait un moment que j'ai arrêté de me soucier vraiment de ces parties de mon corps que je "n'aime pas trop" parce que je vois mon corps comme un tout quand je me regarde dans la glace, et que je me trouve jolie avec ces imperfections (mes imperfections !).
    J'aime bien Horia et je trouve que sa vidéo résume bien la vraie pensée qu'on devrait tous avoir sur le sujet.

    Pour moi le "healthy" c'est les 5 fruits et légumes par jour, le manger bouger, les repas sains et équilibrés à la sauce de chacun (végétariens, végétaliens ou omnivores). Il me viendrait jamais à l'esprit de me nourrir de graines, je suis pas un oiseau... J'essaie de limiter les écarts alimentaires (c'est à dire le fait de manger des cochonneries en dehors des repas et de ne faire que picorer pendant les repas... c'est la tragédie des périodes de révision, ça, je me sens presque obligée d'avoir un truc à grignoter sous la main tout du long et ça bousille mon rythme de repas) et sinon, RIEN d'autre. Je ne mange pas spécialement bio, je suis pas végétarienne même si j'aime essentiellement le poulet et le poisson, je mets du sucre dans mon café et voilà. Et puis j'essaie vraiment de refaire du sport (bon là j'ai l'excuse de la période d'exams ahah) parce que je me trouvais plus en forme quand le sport était obligatoire avant le bac qu'après et que ça permet de réoxygéner le cerveau de manière générale.

    Voilà, pour moi, c'est ça le healthy. Jamais question de régime, de privations alimentaires ou quoi. Y a des gens qui ont pas le choix par rapport à leur santé, y a des gens qui aiment manger sans sel et sans sucres, y a des gens qui aiment manger au mac do, le tout de c'est que ce qu'on fait nous corresponde et nous fasse nous sentir bien au courant de la journée. Pas se rendre malade.

    Après, les magazines sont pas près de changer, et les idéologies qui prônent le corps parfait non plus, parce que celui ou celle qui arrivera à avoir un corps parfait se privera jamais de le faire savoir aux autres en mettant en évidence une supériorité qui n'existe pas, puisque ce n'est pas un objectif. La beauté est subjective, on peut pas objectiver ce genre de trucs, on peut pas établir des "normes" là où normalement ce devrait être essentiellement la santé qui devrait dominer.

    Enfin bref, y a toujours matière à dire sur la question... le truc à retenir c'est surtout que personne n'est obligé de faire quoi que ce soit, mais que si on a envie d'avoir des abdos et une taille 34, ça doit être son propre choix, comme celui de se couper les cheveux. Et non pas lié à la pression des médias et de la société...

    En tout cas je trouve ton article vraiment bien fait, c'est toujours risqué de parler de ce genres de trucs parce qu'on tombe facilement dans les extrêmes (comme le mouvement "anti-healthy" qui n'a pas vraiment lieu d'être, ainsi que le mouvement inverse pro-graines) et que comme il n'y a pas de normes là dedans, on voit difficilement les limites de chaque notion.

    J'pense que c'est beaucoup lié au fait que le surpoids est connoté négativement, et qu'il existera toujours des cons qui traiteront les gens de gros à partir d'une taille 40... Parce que si cette connerie était éradiquée et que le fait d'avoir plus de formes n'était pas considéré négativement, mais comme une morphologie quelconque, les gens arrêteraient de donner des "conseils" pour pas grossir et de faire culpabiliser pour le moindre kilo en trop.

    Enfin bref j'arrête d'en parler ! Je m'égare ! Je traite pas de ce genre de sujets parce que j'en vois jamais le bout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Je te remercie beaucoup de m'avoir donné ton avis sur la question.

      Ce qui compte est en effet d'accepter et d'aimer ses "imperfections". On ne peut pas avoir un corps "parfait" éternellement donc il faudrait dans tous les cas s'accepter tel qu'on est.

      Je suis aussi entièrement d'accord avec ta définition de ce qu'est réellement le "healthy". J'aime particulièrement cette phrase "si on a envie d'avoir des abdos et une taille 34, ça doit être son propre choix, comme celui de se couper les cheveux. Et non pas lié à la pression des médias et de la société... ". Malheureusement, je pense qu'aujourd'hui, on est davantage guidés par ces derniers...

      Je te remercie encore une fois pour ton soutien. Il est vrai que j'ai longuement hésité avant de publier cet article et je suis finalement contente de voir que la plupart des personnes qui m'ont écrites partagent mon avis.

      Supprimer
    2. Ouah *se rend compte du pavé qu'elle a écrit*. ^^
      Tu as pu en parler simplement et en venir rapidement au message que tu voulais faire passer. Ca fait plaisir de lire ce genre d'articles ! Je comprends son succès !

      Supprimer
    3. Ahah mais j'aime tes pavés Safia ♥.
      Merci encore.

      Supprimer
  8. Et sinon par rapport à ton commentaire : je me pose la question d'aller consulter un psy pour voir qu'il en dirait. Je sais pas. Peut-être au courant de l'été. Histoire de voir s'il est vraiment question de dépression ou pas et comment l'éviter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela peut être une bonne idée si tu en ressens le besoin ! Personnellement, je n'ai jamais osé franchir le pas (pourtant, je pense que j'aurais pas mal de choses à lui dire!).

      Supprimer
    2. Non j'ai jamais essayé, je tenterai l'expérience... Parler à une personne complètement extérieure à sa vie, ça doit avoir du bon !

      Supprimer
    3. Je pense oui, mais il faut oser sauter le pas !

      Supprimer
  9. On en a déjà parler sur Twitter et tu sais que je partage le même avis que toi là dessus. Cette mode du healthy va trop loin. C'est normal de vouloir un mode de vie sain, c'est très bien même. Mais il faut comprendre pourquoi. Il ne faut pas le vouloir car les autres le font, il faut le vouloir parce qu'on en a envie. Moi, j'avais envie de manger plus sainement, pour moi, pas parce que els autres le font. C'est pas pour autant que je vais juger quelqu'un qui adore aller au Fast Food. Moi même j'adore la pizza, et je ne dirai jamais non à des frites.
    Mais par contre je ne fais pas de sport. Comme toi, je suis assez fine, j'ai perdu du poids après le lycée (par choix et sans régime draconien je te rassure !!!), j'ai réussi à me stabiliser depuis 3ans environ, et je me sens mieux. J'ai un peu de ventre car il n'est pas musclé, mais c'est tout, et je ne ressens pas le besoin de l'avoir musclé et bronzé comme toutes ces pseudos filles censées motivées sur internet. Et franchement parfois, ça me fait plus culpabiliser qu'autre chose car je me dis que "quand même je pourrais peut-être faire un peu de sport, ça me ferait pas de mal". Certe ça ne me ferait pas de mal, mais j'ai pas envie, j'en fais deux jours et après j'abandonne, je vais pas me forcer pour faire comme tout le monde.
    Et comme tu le dis si bien, il n'y a pas de corps parfait. J'aime mon corps avec ces petits défauts, que je ne vois même pas comme des défauts en fait mais plus comme des particularités qui font que c'est MON corps, mon identité corporelle en sorte.
    En tout cas, je vais me répéter mais ton article est très bien rédigé : il dénonce le problème, sans viser personne en particulier, et ouvre bien les yeux sur ce phénomène qui est de plus en plus dérangeant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi ! Les gens veulent avoir un mode de vie healthy pour faire comme tout le monde !

      Tant que tu te sens bien dans ton corps, c'est ce qui compte ! Pas besoin de s'acharner à avoir des abdos simplement pour se trémousser deux semaines dans son bikini ou sur Instagram.

      Je ne fais pas non plus de sport et j'avoue que je culpabilise aussi parfois. Il m'arrive de me motiver à en faire mais cela dure deux jours. Finalement, je me suis fait une raison : le sport, ce n'est pas fait pour moi et.... CE N'EST PAS GRAVE. On est bourrées d'autres qualités ;p.

      Je te remercie pour ton soutien ! J'avais peur de faire un article trop "haineux". J'avais simplement envie de sensibiliser les gens à ce sujet.

      A bientôt :)

      Supprimer
  10. Salut jeune padawan,

    Le sujet du poids étant quelque chose qui me branche dans la vie je me permets de rajouter mon grain de sel au débat.

    Je pense qu'a la base on peut partir d'un constat assez simple:
    a) d'un coté on a jamais été aussi gros (i.e en surpoids, cad pas uniquement la petite cellulite que tout le monde a mais l'exces de poids qui a des conséquences nefastes sur la santé) dans les pays développés. La faute a la sédentarité et a la malbouffe.
    b) de l'autre les médias glorifient un idéal de beauté "mince / maigre" qui est inateignable pour la plupart des gens a cause justement du monde dans lequel on vit (c'est mathématiquement impossible de manger des fast foods et de la bouffe industrielle et d'avoir un poids santé)

    A tout ca se rajouttent les youtubeuses beauté / instagrameuses qui sont un peu ma bete noire dans la vie. C'est évident que les images qu'elles postent ne sont pas le reflet de la réalité (au sens mode de vie pas réalisable) et que par conséquent tu ne devrais pas te sentir affectée (grogne plus, ca aide).
    Caroline et Safia par exemple, c'est l'exemple meme du grand n'importe quoi. Les meufs prennent des compléments alimentaires pour avoir des gros muscles quoi. Et toute la tendance "je phtographie mon plat de graines et moi en train de faire des génuflexions a la salle de gym" alors qu'on sait tous que la fille, elle est youtubeuse: c'est juste un gros mollusque sédentaire qui passe son temps sur internet et fait croire qu'elle mange détox et fait du sport alors qu'en vrai elle passe son temps a boulotter des bonbons et que sa séance de gym ne dure pas plus de 10 min.
    Calquer son mode de vie sur des personnes aussi betes, bah c'est con.

    Pour moi en fait, le plus important c'est de faire les choses pour soi. Il n'y a aucun probleme avec le fait de manger bio et de faire du sport. Le truc c'est de le faire parce qu'on se rend compte que ca nous fait du bien, pas pour se faire mousser sur les réseaux sociaux en prenant en photo sa vie parfaite.
    En fait souvent les gens qui ont la meilleure vie, la plus épanouie et la plus équilibrée, c'est souvent les ermites: ceux qui ne possedent ni compte facebook ou instagram et ne ressentent pas le besoin d'étaler leur vie parfaite a quiconque car ils la vivent, tout simplement, et ca leur suffit.

    Bref #pavé mais courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Je te remercie d'avoir pris le temps d'exprimer ton point de vue.

      Certaines youtubeuses sont aussi mes bêtes noires ! Je ne connais pas très bien Caroline & Safia mais vu ce que tu m'en racontes, je n'ai pas du tout envie d'aller regarder leur vidéo parce que cela ne ferait qu’attiser ma haine ! Il est vrai qu'elles ont tendance à montrer leur "vie parfaite", il est fort probable que certaines mentent.

      Je suis particulièrement énervée par le fait qu'elles imposent leur hygiène de vie aux autres, qui, contrairement à elles, ont déjà des études à gérer et n'ont pas besoin qu'on les fasse en plus culpabiliser de ne pas faire de sport.

      Quoi qu'il en soit, de plus en plus de personnes commencent à les critiquer et j'espère qu'elles finiront par se remettre en question !

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥