Sans maquillage ?

J'écris ce post en réaction à la vidéo de la youtubeuse Women Souls, vidéo dont j'ai beaucoup aimé le sujet. Si vous me suivez sur Twitter, vous pensez sûrement que je déteste les youtubeuses et notamment les youtubeuses beauté. Sachez qu'en réalité, c'est plutôt le contraire, parce qu'il y en a beaucoup que j'apprécie et que je suis. Pour ce qui est de cette youtubeuse-ci, je ne la connaissais pas très bien mais je me suis abonnée juste après avoir regardé cette vidéo et elle fait depuis partie de mes celles que je préfère. 

Bref, longue introduction, entrons dans le vif du sujet. Joséphine (c'est son prénom) a lancé une sorte de challenge "no makeup". En ce moment, le maquillage est un sujet qui m'intéresse beaucoup, notamment depuis que j'ai vu l'autre vidéo de Laci Green à ce sujet. Dans sa vidéo, Laci Green demandait si le maquillage était sexiste. Il y a notamment eu des affaires où des femmes ont été sanctionnées ou même virées parce qu'elles refusaient de se maquiller. J'ai eu la chance de suivre des cours de droit du travail et la petite étudiante modèle que je suis crie à la discrimination sexuelle en vertu de l'article L 1132-1 du Code du Travail (ok, je me calme). Je me souviens que les cas que nous avions eu en cours à propos de ce genre de discrimination m'avaient vraiment ouvert les yeux ! Sachez par exemple qu'une femme ne peut pas être sanctionnée si elle refuse de porter une jupe, parce que cette "obligation" est due à son sexe et est donc discriminante. De même, un homme ne peut être sanctionné s'il refuse de retirer son piercing à l'oreille s'il n'est pas demandé aux femmes de retirer les leurs. Ainsi, forcer une femme à porter du maquillage est donc discriminant et mérite d'être puni.


Donc depuis quelques temps, je me questionne sur le rapport que j'ai avec le maquillage. J'ai toujours pensé que j'aimais le maquillage, mais avec du recul, je ne sais plus tellement. Je pense que oui, au fond, j'aime ça, mais ce que j'aime surtout, c'est que le maquillage me cache. Voilà, c'est dit, j'ai réalisé que je me maquillais pour les mauvaises raisons. 

Je vous avais déjà dit dans un autre post que je refusais de sortir sans maquillage. En réalité, il n'est pas question de vouloir ou non, puisque j'en suis juste incapable et cela me fait assez mal de le reconnaître. C'est très compliqué à gérer au quotidien car je n'ai pas le droit de me réveiller en retard étant donné que, très honnêtement, je pense que je préférerais rater mon train que d'aller à la fac/en stage pas maquillée. De même, lorsque je dors chez les gens, je me démaquille le plus tard possible et je fais toujours en sorte d'être la première dans la salle de bain pour vite me maquiller et remettre mon masque. 

Voilà, ça c'est moi. Ce que je viens d'écrire va sûrement vous faire penser que je suis une fille superficielle mais si vous me lisez depuis un moment, j'espère que vous savez que ce n'est pas le cas.


Le problème de fond chez moi, ce sont les complexes, comme toujours. Je me sens plus forte avec mon maquillage, j'ai plus d'assurance. J'essaye de faire léger avec (seulement ?) du correcteur, du mascara, de la poudre et du blush mais je ne pourrais pas m'en passer. Pourtant, les rares personnes qui m'ont vue sans maquillage m'ont souvent dit qu'il n'y avait pas une si grande différence que cela mais je sais que c'est psychologique. 


Ce qui me dérange en fait c'est que la majorité des femmes se sent obligée de se maquiller. En effet, il faut toujours qu'on soit parfaites de la tête aux pieds. Il ne faut pas qu'on ai l'air fatiguée, qu'on laisse apparaître un bouton ou nos rougeurs et j'en passe. Pourtant, cela ne dérange personne de voir toutes ces irrégularités chez les hommes. Bizarre, non ? Si je tiens beaucoup à me maquiller, c'est aussi parce que je redoute les commentaires du style "oh tu as l'air fatiguée" ou "tu as l'air malade".

J'aimerais ainsi changer le rapport que j'ai avec le maquillage. J'aimerais pouvoir sortir sans les jours où j'ai la flemme de me maquiller et me maquiller uniquement les jours où j'en ai envie. J'aimerais aimer le maquillage sans pour autant y être accro. J'aimerais accepter mon visage tel qu'il est, parce qu'on est toutes jolies au naturel, n'est-ce pas ? (vous tout du moins, moi c'est une autre question mais j'espère vite changer d'avis !). 

Du coup, mon objectif de cet été sera de réduire ma consommation de maquillage. Je vais essayer de prendre davantage soin de ma peau pour avoir un peu moins le sentiment d'avoir des choses à couvrir. Je vais aussi essayer de suivre les conseils de Joséphine, en portant davantage mes lunettes de vues  par exemple, mais aussi en soignant un peu plus mon alimentation histoire d'avoir un meilleur teint.

Il est donc un peu tôt pour moi pour suivre ce challenge mais je vais travailler sur moi. 

12 commentaires

  1. C'est vrai que pour moi aussi il m'est impossible d'aller à la fac ou en ville sans maquillage. Par contre quand je dors chez des amis ou que je vais juste me ballader ou faire des courses, j'arrive à m'en passer.
    Mais je trouve ça incroyable qu'on fasse comme si ça ne tenait qu'à nous de choisir de ne pas se maquiller. Comme toi, dès que je suis peu/pas maquillée j'ai droit à des "t'as l'air fatiguée" alors que pas du tout c'est juste ma tête. Enfin, c'est une vraie prise de position de ne pas se maquiller à notre âge je trouve, c'est dur à assumer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment incapable de mettre un pied dehors sans maquillage ! Je tolère que ma mère me voit sans, mais les autres c'est même compliqué !
      Il est vrai que ce n'est pas facile de s'assumer sans maquillage ! J'arrive à en faire de moins en moins mais je ne suis pas encore prête à sortir sans rien du tout !

      A bientôt :)

      Supprimer
  2. Moi, je ne me maquille pas...Par pure flemme ! En plus, je crois bien que je suis moi à l'aise avec du maquillage justement. Je me pose des questions genre "est-ce que ce n'est pas trop prononcé ?", "Zut je me suis frottée l'oeil, je dois en avoir partout maintenant".

    Je me maquille quand même de temps en temps, mais ça doit être quoi, 2-3 fois dans le mois. Je sais que GeekChéri voudrait que je me maquille un peu plus, mais j'ai juste la flemme. Il faudrait que je me lève plus tôt et je me lève déjà à 5h, donc je ne suis pas très chaude.
    Mon objectif est justement de me maquiller un peu plus, parce qu'avec tous les trucs que j'ai (je dois avoir 10 ombres à paupières différents, et 5 ou 6 couleurs de crayons...alors que je ne me maquille pas, oui, c'est un peu con), je ne voudrais pas le jeter. Parce que mine de rien, ce n'est pas donnée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est important c'est de faire comme tu le sens ! Si tu n'as pas envie de te maquiller, ne le fais pas ;)

      Supprimer
  3. Je n'ai pas ce problème et heureusement ! Attention, je trouve le maquillage très joli (moi-même je me maquille plusieurs fois par mois mais en général c'est 1 fois sur 2 quand je sors en soirée). Je trouve le maquillage cher et je suis surtout choquée de voir la tête de certaines filles quand elles ne viennent pas maquillées alors qu'elles se maquillent tous les jours. Et je ne veux pas être comme ça (en plus, je peux dormir plus longtemps le matin !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien contre les filles qui se maquillent beaucoup. Chacun fait ce qu'il veut finalement ! ;)

      Et oui, le maquillage est assez cher... Perso, j'aime beaucoup Kiko pour son rapport qualité/prix.

      A bientôt ! :)

      Supprimer
  4. Désolée je ne vais pas réagir au sujet du maquillage mais seulement sur cette phrase : "J'ai eu la chance de suivre des cours de droit du travail et la petite étudiante modèle que je suis crie à la discrimination sexuelle en vertu de l'article L 1132-1 du Code du Travail (ok, je me calme). Je me souviens que les cas que nous avions eu en cours à propos de ce genre de discrimination m'avaient vraiment ouvert les yeux ! Sachez par exemple qu'une femme ne peut pas être sanctionnée si elle refuse de porter une jupe, parce que cette "obligation" est due à son sexe et est donc discriminante." Dans l'absolu évidemment je comprends et c'est logique mais du coup comment ça se passe lorsqu'il s'agit d'un uniforme "officiel" comme pour l'armée, la gendarmerie, la police, etc. ? C'est une vraie question hein :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu ce cours au premier semestre mais si ma mémoire est bonne, il existe quelques exceptions lorsque ce sont les spécificités du métier qui requièrent ces obligations vestimentaires. Je pense notamment à tout ce qui est relatif à la sécurité (port de vêtements spéciaux comme les blouses etc).
      Après justement, pour l'armée, il me semble bien que les hommes et les femmes portent les mêmes uniformes donc il n'y a pas de discrimination !

      Je ne sais pas si je réponds bien à ta question, mais n'hésites pas si ce n'est pas le cas ! ;)

      (ps : j'espère que je ne te raconte pas des bêtises !)

      A bientôt !

      Supprimer
    2. Concernant la sécurité j'entends bien, là a priori tout le monde est logé à la même enseigne. Mais je vais prendre un exemple tout con, lors des défilés militaires, on voit des femmes en jupe, qu'elles soient déjà dans l'armée ou encore dans une quelconque école militaire. Quid de tout ça du coup ? Enfin, comment ça se passe dans la restauration "de luxe" si j'ose dire (un autre exemple au hasard qui me vient à l'esprit), où les hommes doivent s'habiller comme ceci, et les femmes comme cela ? Dans les deux cas, les gens doivent se conformer à un uniforme, est-ce que là aussi ça peut être condamné par la loi alors que les hommes aussi sont tenus de se vêtir ainsi et pas autrement...

      Supprimer
    3. Pour le cas de l'armée, je pense qu'une femme a le droit de refuser de porter une jupe. Après il y a peut-être des règles spéciales dans l'armée mais honnêtement, je ne trouverais pas cela normal s'il y en avait (et cela serait sûrement jugé discriminant).

      Pour la restauration de luxe, oui les serveurs doivent porter des uniformes mais une femme a là encore le droit de refuser de porter une jupe (les hommes ont le droit de porter des pantalons donc c'est discriminant de ne pas laisser les femmes faire de même). Il me semble que c'est la même chose pour les talons ! Mais la restauration a tendance à être très discriminante (certains bars notamment n'hésitent pas à imposer aux femmes des tenues assez limites !). Après il y a plein de choses qui clochent partout mais les gens portent rarement leurs histoires devant la justice !

      En fait ce qui est interdit, c'est de traiter les femmes différemment des hommes càd de leur imposer des choses qui ne sont pas imposées aux hommes (du maquillage, un jupe, retrait des piercings...) et vice-versa.

      Je comprends peut-être tout à l'envers, mais j'ai l'impression que c'est l'uniforme en lui-même qui te dérange ? Si c'est cela, on a le droit d'imposer des uniformes s'ils tiennent des "spécificités du métier" : l'image de l'entreprise (dans le luxe notamment), la sécurité, l'hygiène... Après cela dépend du métier en lui-même !

      Encore une fois, j'espère avoir bien compris ta question ! ;)

      Supprimer
  5. Une des premières fois depuis longtemps où je suis sortie sans maquillage était il y a quelques mois, pendant mes partiels. Je n'avais clairement aucune envie de prendre le temps de me maquiller. Et là surprise: personne ne me regardais bizarrement dans la rue, je n'ai eu aucun commentaire sur une supposée fatigue ou maladie. Alors d'accord, en période de partiels, on est tous un peu crevés avec de sales têtes, donc ça a sûrement aidé.
    Mais j'ai surtout remarqué que me maquiller tous les jours était devenu une vraie corvée. Ce matin là, je n'avais aucune envie de perdre 10 min de mon temps pour faire "plaisir" à d'autres que moi. C'est aussi arrivé après un semestre au cours duquel j'ai eu relativement peu de cours, plus de temps chez moi et par conséquent, plus de journées sans maquillage. A une période aussi où j'ai véritablement grandi, étant à cheval entre l'univers étudiant et professionnel, et traversant des moments familiaux difficiles. Donc pour résumer, tout un tas de petites choses qui font que, petit à petit, j'ai réappris à me voir sans maquillage. Et franchement, oser sortir sans je le fais assez régulièrement maintenant. De là à dire que j'oserai le faire au travail ou en rendez-vous client, je n'en suis pas encore à ce point. Et je ne crois pas vouloir l'être.
    Je crois que l'étape du maquillage doit rester un plaisir, et doit rester en accord avec ce que nous sommes. Il faut mettre le holà dès lors que cela devient une épreuve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai justement commencé ma réflexion lorsque j'en ai eu un peu marre de me maquiller. Ce qui m'arrive souvent depuis environ 1 mois.
      Ces jours-là, je fais le strict minimum : mascara et quelques corrections sur mon teint.

      En tout cas tu as bien raison, cela ne doit pas devenir une corvée ! De mon côté, j'essaye de retrouver ce "plaisir" :)

      A bientôt !

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥