M'entendrais-tu ?



C'est fou comme j'ai du mal à te parler. J'ai longtemps réfléchi sur les raisons de nos problèmes de communication et je crois que je t'en veux de ne pas avoir été là lorsque j'ai commencé à couler. Je t'en veux de ne pas avoir vu tout ce que je n'avais plus envie de te cacher et de ne pas avoir remarqué que mes yeux étaient un peu plus gonflés chaque matin. 

J'attendais une oreille attentive de ta part. J'aurais voulu que tu sois mon pilier, que tu me comprennes, que tu me fasse parler et que tu m'écoutes, surtout. Il aurait simplement fallu que tu me regardes un peu, que tu essayes de lire tout cela dans mes yeux.

Je suis certaine que tu l'as remarqué d'ailleurs, tu n'as peut-être rien dit pas peur ou parce que tu sous-estimais la gravité de ce qui m'arrivait. Et finalement, tu t'es habitué à mon silence. Tu t'es habituée à ne plus m'entendre rire et à ne rien connaitre de moi. On est devenues deux étrangères sous un même toit, deux colocataires qui se croisent parfois dans le grand couloir.


Te souviens-tu de ce jour où tu es entrée dans ma chambre alors que j'étais en train de pleurer ? Tu es restée une bonne demie-heure près de moi à essayer de me faire parler. Ce n'était pas facile de faire tomber ma défense. J'ai plusieurs fois ouvert la bouche, prête à enfin tout laisser sortir mais je n'arrivais à prononcer aucun son. Un blocage après tant d'années de silence. Je t'implorais de me laisser seule, je repoussais la main que tu posais sur mon dos. Cette fois-ci, c'était moi qui te repoussais.

Le lendemain, tu as fait comme si de rien n'était. C'était ce dont j'avais envie car je ne voulais pas avoir à te parler de tout ça. Je ne voulais pas te faire davantage de mal, je voulais te proposer. C'était ce qu'il y avait de mieux pour toi mais pourtant, je crois qu'au fond j'aurais voulu que tu continues de me tendre la main.

Quelque chose s'est brisé ce jour-là. J'ai pris ton déni comme un renoncement, comme un abandon. Tu as vu que j'allais mal et tu m'as laissée seule. 

Je devais avoir treize ou quatorze ans à l'époque et je n'ai plus jamais réussis à avoir de vraie conversation avec toi depuis ce jour.


13 commentaires

  1. Un texte très beau et touchant !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Oh je suis triste pour toi. Je ne sais pas si tu en as déjà parlé dans d'autres articles de cette personne. N'y a t il pas moyen de recoller les morceaux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en parle pas tellement sur mon blog. J'avais écrit un post il y a au moins deux ans mais je l'avais retiré.
      Je parle en fait de ma mère ici. On n'est pas en froid, enfin si, mais on n'arrive plus à se dire les choses qu'on a sur le coeur. Je veux dire qu'on s'adresse la parole et on ne se crie pas dessus. Enfin c'est une relation assez particulière comme tu as pu le comprendre.

      Merci en tout cas pour ton message. Cela me touche beaucoup ♥

      Supprimer
  3. C'est trop touchant... Je te comprends, j'ai aussi perdu toute complicité avec mes parents, comme si une barrière s'était dressée et fortifiée avec le temps. Je sais pas trop comment il faut l'envisager alors je n'ai pas vraiment de conseil à te donner... Mais je t'envoie plein de bisous, ma belle, et te souhaite plein de courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Safia tu es adorable ♥ ♥. Je sais que cela ne pas fort non plus de ton côté. N'hésites pas si tu as besoin de quoi que ce soit.

      Supprimer
  4. Coucou, je n'ais jamais commenté mais je te suis depuis longtemps, genre 4 ans pfiou..
    Je ne voudrais pas passer pour une voyeuse ou une intruse mais je voulais te donner du courage <3
    Bisous et bonne fin de journée ! Tu n'es pas seule :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !

      Oh ne t'inquiètes pas, je ne vais pas du tout te prendre pour une intrus si tu commentes mes articles ! Au contraire, j'ai justement fait le choix d'exposer "ma vie" sur Internet pour pouvoir discuter avec des gens et avoir des retours :).

      Merci en tout pour ton message qui me fait très plaisir ! Merci également de me suivre depuis tout ce temps, c'est fou !

      N'hésites pas à repasser ♥

      Supprimer
  5. Ce que tu as dis est vraiment très beau et émouvant.
    C'est très peu à te dire, mais juste, bravo et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message. Ce que tu me dis me touche énormément ♥
      A bientôt :)

      Supprimer
  6. Trop joli, très touchant, et incroyable comme je pourrai écrire la même chose (dans le sens où je ressens la même chose, pas dans le sens où j'écris bien hein, loin de moi cette prétention!)
    C'est jamais facile les relations mère fille, surtout quand la mère est seule à gérer ses propres problèmes et que la fille est renfermée, je sais de quoi je parle. L'indulgence est nécessaire.
    Je sais pas trop quoi ajouter c'est vraiment touchant. J'espère que tout va bien pour toi, pleins de courage dans tes révisions et bonne semaine, bisouuuuuuuus

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥