La première robe de 2016

Image de fashion, style, and skirt


Il y a environ 3 jours, j'ai porté ma première robe depuis 2016. C'est triste, non ?
Avant qu'il ne m'arrive toutes ces petites aventures (mains sous la robe etc), je portais énormément de robes. Si j'ai longtemps été traitée de garçon manqué par ma mère, ministre de la jupe droite, quand j'ai commencé à acheter mes premières robes, j'en suis vite tombée amoureuse.


J'adorais les robes et j'avais même un petit faible pour les robes fleuries. J'aimais particulièrement leur praticité : on les enfile, on met une paire de collants et le tour est joué. Pas besoin de réfléchir à l'accord des couleurs ou des matières entre le haut et le bas. J'avais porté mon dévolu sur les robes cintrées à la tailles étant donné que j'ai naturellement une taille de guêpe (mes chevilles vont très bien merci). Le petit plus, c'est qu'elles permettaient de cacher mes fesses qui manquent largement de tonus (on ne peut pas tout avoir malheureusement). 
Cependant, je les ai toutes rangées au fond de ma penderie où elles prennent sûrement la poussière. Pourquoi ? Parce que j'ai commencé à me sentir mal à l'aise dans les transports. Mes "agressions" m'ont fait prendre conscience que les gens me regardaient et elles m'ont probablement rendue très parano par la même occasion.


Au début, j'ai commencé à préférer porter un pantalon lorsque je finissais un peu tard. Ensuite, j'ai privilégié les collants très opaques. J'ai arrêté de porter celles que je jugeais un peu trop courtes. Et finalement, moi qui en portait une ou deux par semaine, je n'en porte environ qu'une fois par mois si on a un peu de chance. 

Au fond, je sais que c'est un peu bête parce que la seule alternative que j'ai à mes robes c'est le jean slim aka le jean seconde peau qui épouse tes formes les plus intimes. Autant vous dire que niveau camouflage du corps, on a fait mieux. Mais pourtant, cela me suffit pour me sentir moins vulnérable. Je me dis peut-être que je n'ai pas envie d'entendre que je n'avais qu'à pas porter de robe lorsqu'on m'a agressée parce que c'est assez affligeant de voir le regard des gens changer lorsque l'on répond que l'on portait une robe à la question "Mais t'étais habillée comment ?". 

Pourtant, mes robes sont toutes mignonnes. 

10 commentaires

  1. C'est super triste de demander à quelqu'un "tu étais habillée comment ? " dans une situation pareille. Dans d'après ces gens là, la femme est responsable, et c'est à elle de se cacher, c'est ça ?
    Même si tu es une victime, je comprends que tu en portes moins, car moi même,après quelques remarques désobligeantes (plus ou moins violente) dans le métro, j'ai commencé à faire attention... Mais en fait, ça ne change pas grand chose. Si quelqu'un a envie de t'embêter, il le fera, même si tu as un survêtement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !

      Effectivement dans ce genre de situation, on a tendance à vouloir mettre la faute sur la fille parce qu'on juge qu'elle était habillée de manière un peu trop provoquante...

      Merci pour ton message xx

      Supprimer
  2. Je milite pour le retour de tes robes !!! Bien sûr accompagnées du fait que tu te sentes à l'aise avec...
    voilà : je milite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !
      Quand j'aurais fini mon "No spend month challenge", j'irais peut-être m'acheter une petite robe ou un short histoire de me motiver un peu !

      Bisous xx

      Supprimer
  3. N'habitant pas à Paris, et n'ayant (par chance !) jamais été embêtée par un inconnu à cause de ma tenue, d'admets avoir du mal à me mettre dans la position des victimes. Toutefois, cela me révolte d'autant plus d'entendre des histoire d'agression comme les tiennes : ce n'est pas normal que l'on ne puisse pas s'habiller comme on le souhaite à cause d'une "menace" qui plane sans cesse au dessus de nous ! La situation est délicate : faut-il se "révolter" en s'habillant comme on veut envers et contre tout, ou faut-il continuer à "faire attention" parce qu'aussi forte soit-on, il est lassant de subir les regards (ou pire hélas) ?
    En tout cas courage à toi ! Continue à porter ce qui te plaît, au moins de temps en temps. Car c'est comme cela, et en continuant à en parler que les mentalités pourront changer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Je suis également effarée de voir que ce genre d'agression est devenu courant, trop courant même.
      Je t'avoue que je n'ai pas de réponse à ta question. Je pense effectivement qu'il ne faut pas subir à la pression et s'habiller comme on le souhaite mais on n'a parfois pas la force de sortir avec cette "menace" qui plane comme tu le dis...

      En tout cas je te remercie pour ton message.

      A très vite xx

      Supprimer
  4. Je ne peux que te comprendre, j'ai le même soucis que toi, je n'ose pas porter de robe/jupe, ni même de shorts lorsque je sais que je vais prendre les transports ou bien allez quelques parts seules. Et je trouve ça nul de devoir s'interdire des tenues alors que ce n'est pas notre faute.
    Je suis d'autant plus frustrée quand je vois mes jolis collants pourrir dans mes tiroirs, et quand je me refuse d'acheter certaines robes car je sais que je ne les porterai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte aller m'acheter un petit short prochainement, j'espère que cela me motivera à le porter !
      C'est vrai que ce n'est pas normal... En tout cas la prochaine fois que tu auras envie d'en porter, sache que je t'enverrais plein de courage pour dominer ce monde ;)

      Supprimer
  5. Hello ! Ton petit article m'ayant touché, je ne peux que te souhaiter bien du courage. Ta robe en photo est vraiment très jolie. Je comprends très bien cette gêne que tu as, je porte la même que toi. C'est un défi pour moi que de sortir habillée comme je l'entends après avoir été aussi agressée. Un défi que j'aime de plus en plus relever. On n'empêchera jamais les cons de se reproduire.
    Petite anecdote, le vêtement que je portais lors de mon agression est toujours au commissariat en tant que pièce à conviction et n'est autre qu'un sarouel trop grand, troué et tout crado.. voilà pourquoi je me dis que quelle que soit la manière dont on sera habillées, y aura toujours quelqu'un pour nous jeter la pierre de toute façon.
    Très très bonne continuation avec tout mon soutien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tsaddi !
      Je te remercie pour ton message mais j'espère de tout coeur que tu vas bien vis-à-vis de ton agression...
      En tout cas je te souhaite énormément de courage et je vais également essayer d'en avoir davantage au quotidien pour m'habiller comme je le souhaite !

      A très bientôt xx

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥