Recroiser son premier crush

Image de blue, food, and cotton candy


C'est arrivé comme ça, un matin un peu trop frais sur le quai d'une gare. Nos regards se sont tout de suite croisés sans que nous nous y attendions. Les souvenirs sont immédiatement remontés.
C'était en classe de cinquième. C'était le garçon le plus populaire du collège, le genre de bad boy qui n'a pas que de bonnes notes et qui fait tout pour amuser la galerie. On en a tous connu n'est-ce pas ?Cette même année, mon groupe d'amies et moi nous retrouvons par hasard toutes ensembles dans cette même classe. Moi qui était particulièrement timide et renfermée à l'époque, le fait que nous tombions toutes ensembles me retirait un gros poids des épaules.

Assez vite, mes amies sont elles-aussi devenues très populaires, elles devenaient le nombril de la classe tandis que je devenais par la même occasion "la copine des filles populaires". Evidemment, nous trouvions toutes ce garçon mignon. Notre groupe s'est lié avec son groupe d'amis masculins si bien que nous sortions fréquemment tous ensemble. Je me souviens d'ailleurs que je parlais souvent au téléphone avec ce garçon. Comme à l'époque, je suis naïve, je commence à succomber à son charme. Il est évident qu'étant première de classe, ayant le front sinueux (c'est ma façon de vous dire que j'avais pas mal d'acné) et un appareil dentaire pour couronner le tout, on n'était pas tellement faits l'un pour l'autre. 
A l'époque, je tenais un journal intime et je me souviens que j'écrivais un peu partout que j'étais amoureuse de lui. En dehors de ce journal, personne ne saura ce que je ressentais. Etant donné que je savais très bien que j'étais loin d'être jolie, je voulais m'éviter l'humiliation lorsqu'il me rirait au nez après que je lui ait demandé s'il voulait sortir avec moi. Alors je n'ai rien dit. 
Le dénouement de cette histoire est que ma très belle meilleure amie est aussi tombée amoureuse de lui. 

Evidemment, ils sont sortis ensemble. 

C'est à tout cela que j'ai pensé lorsqu'on s'est croisés. Ca m'a parut très loin car j'ai le sentiment d'avoir parcouru beaucoup de chemin depuis. J'ai eu envie de rire tellement j'ai été idiote mais c'était certainement l'âge qui voulait ça.
Ne vous inquiétez pas, je m'en étais vite remise puisqu'à cette époque, j'étais particulièrement douée pour m'enticher de n'importe qui (s'enticher, un verbe trop peu utilisé de nos jours). 


Bref, on s'est souris et j'ai lancé un "salut" un peu trop enjoué. Il a toujours la même tête mais il est définitivement moins mignon que dans mes souvenirs. 

14 commentaires

  1. Le nooooombre de mecs (et de nanas) dont j'ai pu "tomber amoureuse" au collège est scandaleux! Sans jamais rien dire. Un simple salut avec un sourire ou la trop grande proximité physique avec un copain de classe dans le bus pouvait me faire succomber. Je suis arrivée au lycée et ça s'est stoppé presque immédiatement. J'aime beaucoup comment tu racontes cette histoire.

    Bisette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha j'avoue que je me reconnais un peu dans ce que tu racontes. J'avais aussi tendance à me faire des films assez facilement ;)

      Merci, à bientôt xx

      Supprimer
    2. Pareil que vous 2 mais surtout en primaire, j'ai relu un extrait de mon journal intime, en deux semaines et demie j'ai dû être amoureuse de trois garçons différents ! Mais depuis le collège au contraire c'est hyper rare que je m'entiche de quelqu'un (c'est arrivé 2 fois en fait et ça a pas duré très longtemps et ils ne l'ont jamais su)

      C'est toujours le risque d'avoir une meilleure amie qui attire plus l'attention que soi ! C'est un peu pour ça que j'étais contente de ne pas être dans le même lycée qu'une de mes amies de collège : pas pour une histoire de garçons, mais même d'amitié, elle s'affirmait beaucoup, prenait beaucoup de place et j'avais l'impression que je ne pourrais jamais me faire mes propres amis et devenir plus indépendante en restant avec elle tous les jours, j.étais un peu dans son ombre.

      Supprimer
    3. Coucou Esmeralda !
      Je comprends tout à fait ce que tu dis à propos de l'identité. Même si je suis restée très amie avec elle, nous ne sommes pas allées dans le même lycée. Je me souviens que cela m'avait fait du bien de pouvoir également m'affirmer davantage :)

      Bisous xx

      Supprimer
  2. Ahh ! Moi j'étais "in love" du même garçon pendant 4 ans. J'étais toujours toute folle quand il me raccompagnait jusque chez moi. Et déprimé quand il m'ignorait dans les couloirs du collège ! Et je pense que si je le croise maintenant, ca serais pareil, un futile "salut" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4 ans ! Ahlala ces garçons qui s'amusent à s'approche/vous ignorer...
      J'espère que tu t'en ai remise depuis ;)

      Bisous xx

      Supprimer
  3. Ce genre d'histoire m'arrivait également pendant mes années de collège, je me souviens tombé amoureuse d'un nouveau garçon à chaque rentrée. C'était assez drôle, même si je ne leur ai jamais avouer "ma flamme". Mais depuis le lycée, tout s'est calmé d'un coup ahah.
    Tes anecdotes m'amuse à chaque fois sinon.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha mes crush à moi ne duraient pas aussi longtemps ! Je les collectionnais :p.

      Merci, contente que cela te plaise !
      Bisous xx

      Supprimer
  4. Salut Tinhy ! j'ai bcp aimé ton article et je me retrouve complètement dans la personnalité du collège ^.^
    Par contre, ce qui est bizarre c'est que dans mon groupe d'amies du collège on n'était pas du tout du genre à tomber amoureuse ; ca ne m'est jms arrivée à vrai dire ! Mais j'avoue qu'il y avait un garçon au collège qui arrêtait pas de m'embêter pour attirer mon attention et c'était tellement rare ce genre de choses avec les mecs pour moi que j'était super heureuse à l'idée qu'il puisse s'intéresser à moi même si à la base il ne m'intéressait pas :) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Giselle ! :)
      Ah oui c'est marrant ! Je pense que cela dépend du "caractère" ! En même temps, je pense que vous n'avez pas raté grand chose ! ;)
      C'est vrai que c'est toujours un peu flatteur d'avoir quelqu'un qui s'intéresse à nous, donc je comprends !

      A bientôt xx

      Supprimer
  5. Coucou ! J'ai pris beaucoup de plaisir a lire ton article, c'est peu commun ce genre de sujet sur les blog et j'aime beaucoup ! Tu devrais en faire plus souvent ! Au passage ton blog est vraiment très beau et ton travail est remarquable. Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lili !
      Je te remercie pour ces petits compliments, ça me fait très plaisir ! :)
      Si l'occasion se présente, je ne manquerais pas de reparler de ce genre d'aventures !

      A bientôt xx

      Supprimer
  6. aaaaah les crush du collège (et même lycée) quand j'y repense je m'entichais (héhé) moi aussi de n'importe qui.. C'était tellement ridicule mais bon, on était jeune hein ! Malheureusement, j'ai eu la bêtise de le dire à l'un d'eux, et bien évidemment c'était un idiot fini, donc ils se sont foutu de moi, lui et ses potes :))) Bref c'est depuis ce jour que j'ai décidé que je n'avouerai plus JAMAIS mes sentiments à personne, et je ne sais pas si c'est la meilleure ou pire décision que j'ai prise ahah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été courageuse ! Perso, j'avais tellement peur de ce genre de situation que je ne disais jamais rien. C'est pas terrible non plus...
      Ahah je suis un peu comme toi du coup et je t'avoue que je ne sais pas non plus si c'est une bonne chose ou pas ;)

      A bientôt xx

      Supprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥